LE FIL

Série noire

La grêle fait des dégâts dans les vignes de Provence

Mercredi 01 septembre 2021 par Marion Bazireau
Article mis à jour le 02/09/2021 16:12:19

Le domaine Bagrau a perdu une partie de sa récolte à trois semaines des vendanges.
Le domaine Bagrau a perdu une partie de sa récolte à trois semaines des vendanges. - crédit photo : Christian Bastard
Les vignerons du Var et des Bouches-du-Rhône ont pu retourner dans leurs parcelles de vigne constater les dégâts engendrés par les orages de grêle de la semaine passée.

A deux jours du lancement des vendanges, ce mardi 24 août, Antoine Paris a assisté impuissant au déversement de grêlons de 2 à 3 cm sur les vignes de son parrain Thomas et son frère Benjamin, apporteurs à la cave coopérative de Pourrières, dans le Var, à proximité de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume.

La famille enregistre une perte de 12 tonnes sur les 2 hectares de merlot qu’ils ont récolté depuis l’épisode. « Et c’est loin d’être fini puisque nous avons trouvé du raisin par terre dans nos 21 hectares » raconte Antoine Paris. Beaucoup de baies restées sur pied ont éclaté et séché.

Cinq kilomètres plus à l’Est, leurs confrères de Puyloubier ont eu un peu plus de chance, la glace ayant été davantage mélangée à de l’eau.

150 mm en 1h30

A proximité de Gonfaron, lieu de départ de l’immense incendie de la semaine précédente, les deux pluviomètres de la commune de Pignans ont enregistré 150 mm de précipitations en une heure. Carnoules a connu le même scénario.

D’après François Drouzy, directeur adjoint de la Chambre d’agriculture du Var, une quinzaine de coopérateurs de la cave Le Cellier des Trois Pignes ont perdu beaucoup de raisin. Vitisphere n’a pas réussi à joindre son président pour confirmer l’étendue des dégâts.

Les orages ont également frappé les vignes dans les Bouches-du-Rhône. A Rognes, au Nord d’Aix-en-Provence, Christian Bastard du domaine Bagrau estime avoir perdu au moins deux hectares de raisins, à trois semaines des vendanges.

Sur la commune, ses confrères en ont recensé environ une centaine. Un coup dur après le gel et les gros dégâts de sangliers. « Reste à voir comment la vigne va cicatriser » s’inquiète le propriétaire.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé