LE FIL

Transparence/opacité

Liv-Ex, la place de sous-cotation des grands crus de Bordeaux ?

Mardi 03 août 2021 par Alexandre Abellan

Devenu un outil de référence, Liv-Ex irrite sur la place de Bordeaux, où certains appellent à remettre en question une hégémonie incontestée.
Devenu un outil de référence, Liv-Ex irrite sur la place de Bordeaux, où certains appellent à remettre en question une hégémonie incontestée. - crédit photo : Bordeaux Tourisme (Steve Le Clech)
Réfutant les critiques de parti-pris ou d’opacité, la plateforme anglaise d’échange de vins fins affirme sa vocation à fournir des informations transparentes sur le marché international. Les critiques girondines ciblent un système qu’elles ne contrôlent pas.

Perfide Albion ? Sur la place de Bordeaux, d'aucuns cachent de moins en moins leur agacement face au London International Vintners Exchange, plus connu sous le nom de Liv-Ex. Soit la plateforme qui fait la pluie et le beau temps sur le prix de marchés des grands crus depuis vingt ans (voir encadré). Pour les contempteurs du site britannique, Liv-Ex a un principal défaut : sous-coter chroniquement les grandes étiquettes bordelaises, conduisant le marché à se positionner sur un prix baissier et à critiquer certaines hausses (comme lors de la dernière campagne des primeurs, dans un article remarqué du Drink Business).

« Quand on crée des choses nouvelles et transparentes, il y a toujours des personnes dans la filière [vin] qui aiment et qui n’aiment pas. Certains trouvent nos prix trop bas, d’autres qu’ils sont trop hauts » relativise Anthony Maxwell, le directeur de Liv-Ex. Pour qui « la clé avec Liv-Ex c’est la transparence. Les prix, ce ne sont pas nos prix, ce sont ceux de nos marchands professionnels. On ne contrôle rien, c’est réalisé en toute indépendance et transparence. » Les prix de marché affichés par Liv-Ex reposent sur les transactions enregistrées en interne par le passé et les offres potentiellement disponibles. Dans les deux cas, le site précise les volumes concernés et les dates d’échanges.

"Totale transparence"

Problème pour les critiques bordelais de Liv-Ex, seuls les 550 abonnés du site ont accès au détail des volumes et dates d’échange permettant de juger de la significativité du prix affiché. Et même pour ces clients, reste l’inconnue de la typologies des opérateurs en jeu (le prix n’étant pas le même selon qu’un négociant vende à un confrère ou à un distributeur américain ou japonais). « Nous sommes en totale transparence pour les volumes, dates et prix. Nous affichons en direct prix disponible d’un porteur de stock européen pour une caisse d’origine » se défend Anthony Maxwell, évoquant un prix de marché comme il existe « un prix de place chez les courtiers ». Le directeur de Liv-Ex l’assure : « il n’existe pas de base de données plus profonde et large (prix transactionnel, volumes, analyses, graphiques…) », et d’ajouter que Bordeaux n’en représente qu’une partie (pour 115 millions de lignes et 11 000 références d’étiquettes/millésimes échangés en 2020).

Mais sur la place de Bordeaux, on attaque le paradoxe de transparence et d’opacité de Liv-Ex, vu comme un thermomètre utile, mais restant partiel… voire partial. « Liv-Ex est un site anglais, dont les clients ont intérêt à faire baisser les prix » grince, anonymement, un opérateur bordelais, regrettant que « ce soit devenu un réflexe pour beaucoup de vérifier les prix sur Liv-Ex ».

Neutralité affirmée

Référence météo mondiale, le thermomètre des grands vins serait-il trop centré sur le marché anglais ? « Liv-ex est complétement neutre et objectif. Nous n’avons pas de stocks et ne vendons pas de vins. Nos infos sont totalement indépendantes » réplique Anthony Maxwell. Le directeur de Liv-Ex note que depuis 20 ans ses clients sont aussi bien britanniques que bordelais : avec « une cinquantaine de négociants » girondins, sans compter les courtiers et châteaux ayant souscrits à des abonnements.

Ce qui irrite sans doute le plus la place bordelaise, c’est l’hégémonie d’un site londonien dans l’indication des prix de marché, ainsi que de ses notes de « juste prix » lors des sorties en primeur (indice "Fair Value"). Développant de plus en plus d’indices (ainsi que des rapports de millésime), Liv-Ex propose aux propriétés des services de positionnement de leurs prix en primeur (et se félicite de son travail avec le château Cheval Blanc en la matière). Une aide à la décision qui piétine les plates-bandes des conseils fournis par les cabinets de courtage traditionnels à leurs clients. Mais dans le cas de Liv-Ex, seulement avec la prise en compte des notes de dégustation du millésime et des précédents prix de sortie critique-t-on à Bordeaux, soulignant l’angle mort des marchés et des relations humaines dans les stratégies tarifaires.

"Nos indices sont beaucoup utilisés par la presse"

Liv-Ex se défend de vouloir remplacer les courtiers. « Pour moi, la place joue un rôle très important, qu’on ne veut pas remplacer. Nous restons une plateforme B2B, c’est le rôle de nos marchands d’acheter aux châteaux et de vendre au marché » indique Anthony Maxwell. La plateforme vise-t-elle à devenir l’autorité de référence du prix des grands vins, ou l’est-elle déjà ? « C’est aux professionnels de décider si nous le sommes ou pas, nous travaillons pour améliorer la qualité de nos services. Nos indices sont beaucoup utilisés par la presse : James Suckling, Financial Times, Bloomberg… » précise le directeur de l’outil.

« Liv-Ex sait faire croire à son importance, en étant visible médiatiquement et en vendant des abonnements. Mais ce n’est qu’un indicateur, une information parmi d’autres » affirme, ou veut croire, un metteur en marché bordelais. Qui va sans doute s’empresser d’actualiser le fil des prix de marche de Liv-Ex. Perfide Albion ?

 

Portrait robot

Le site Liv-Ex a été fondé en 1999. Cette place de marché permet d’acheter et vendre en ligne des grands vins (Bordeaux, Bourgogne, Californie, Italie…), avec un appui logistique (entrepôts à Bordeaux, en Californie, à Hong-Kong, à Londres…) et des services d’information sur les transactions passées et les offres actuelles (données de prix et de volumes anonymisées).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé