Accueil / Commerce/Gestion / De tous les agriculteurs, ce sont les vignerons qui vivent le plus mal la crise covid

Bilan économique
De tous les agriculteurs, ce sont les vignerons qui vivent le plus mal la crise covid

Mauvaise passe avec la pandémie pour la viticulture française, qui faisait jusque-là figure de privilégiée dans le monde agricole d'après la dernière étude du groupe Banque Populaire Caisse d'Epagne.
Par Alexandre Abellan Le 26 juillet 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
De tous les agriculteurs, ce sont les vignerons qui vivent le plus mal la crise covid
Les perspectives d’évolution du chiffre d’affaires sont moins favorables dans le vignoble par rapport aux autres filières agricoles.
T

ouchant toute la ferme France, la crise sanitaire représente un « choc asymétrique » selon les filières concernées indique Alain Tourdjman, le directeur des études économiques du groupe Banque Populaire Caisse d’Epagne (PBCE) lors de la présentation d’une enquête téléphonique réalisée auprès de 1 359 agriculteurs (dont 431 viticulteurs). « On a traditionnellement une situation de la viticulture plus enviable que la moyenne*, la crise de 2020 renverse les choses » explique l’analyste. Ce qui s’explique par l’exposition du vignoble aux réseaux commerciaux touchés de plein fouet par la crise sanitaire : restauration, export, salons de vente directe, tourisme…

Si 44 % des agriculteurs sondés par BPCE estiment que l’impact de la crise sanitaire est négatif pour leur chiffre d’affaires, cette part bondit à 59 % pour la filière vin (la proportion la plus importante de tous les répondants). Concernant les perspectives d’évolution de l’activité en 2021, les vignerons sont résolument pessimistes et misent à 44 % sur une décroissance (pour 17 % tablant sur un développement), quand seulement 31 % de l’ensemble des agriculteurs tablent sur une baisse d’activité (pour 20 % de croissance). Lors de la précédente étude, en 2019, les viticulteurs misaient à 29 % sur des développements (contre 23 % pour l’ensemble des sondés).

Échantillon sondé

L’échantillon des 431 viticulteurs sondés est composé à 60 % d’entreprises affichant un chiffre d’affaires supérieur à 100 000 €/an. Les répondants vignerons sont d’abord basés en Champagne (22 % des réponses), Bordeaux (16 %), Languedoc (15 %), Provence (13 %), Cognac (7 %)…

 

* : Et plus particulièrement par rapport aux éleveurs bovins.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé