Accueil / Commerce/Gestion / Substituant les vins australiens, +40 % pour les vins chiliens vers la Chine

De l’Australie au Chili
Substituant les vins australiens, +40 % pour les vins chiliens vers la Chine

Les exportations chiliennes vers le marché chinois ont fait un grand bond en avant au cours du premier trimestre 2021, les marchands de vin se tournant vers ce pays d'Amérique du Sud pour remplacer leurs approvisionnements d'Australie.
Par Natalie Wang (Vinojoy) Le 19 mai 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Substituant les vins australiens, +40 % pour les vins chiliens vers la Chine
Dans ce contexte, Concha y Toro revoit son modèle de distribution en Chine. - crédit photo : Concha y Toro
S

elon les données publiées par le département des études douanières, non seulement les échanges en matière de vin ont-ils progressé entre les deux partenaires commerciaux au cours des trois premiers mois de 2021, mais les exportations chiliennes globales vers la Chine ont augmenté de 42,4 % par rapport à la même période en 2020. « Dans le cas particulier du commerce avec la Chine, le premier semestre de 2021 montre que le géant asiatique est aujourd'hui la pierre angulaire du commerce extérieur chilien, de sorte que beaucoup de nos efforts de contrôle et d'inspection se concentrent sur les procédures d'importation et d'exportation avec ce pays » a déclaré le directeur national des douanes, José Ignacio Palma, cité par le journal brésilien The Rio Times.

Les exportations de vins chiliens vers la Chine entre janvier et mars ont ainsi augmenté de 40,6 %, même si les valeurs et volumes exacts n’ont pas été communiqués par le ministère. Le vin chilien bénéficie de droits de douane nuls à l’importation, contre 14 % habituellement, grâce à l'accord de libre-échange conclu entre les deux pays.

Concha y Toro revoit son modèle de distribution en Chine

Le premier exportateur de vin chilien, Concha y Toro, a confirmé la tendance positive des exportations dans son bilan du premier trimestre, faisant état d'une croissance de 128 % en direction de la Chine. Le bilan révèle une hausse globale de 40 % des exportations du groupe au cours des trois premiers mois de l'année, avec une hausse tout aussi remarquable de 266 % en Corée du Sud. En Chine, Concha y Toro a également franchi une nouvelle étape en adoptant un modèle de distribution intégré, qui devrait renforcer le positionnement de son portefeuille Premium sur ce marché.

Le Chili s’est imposé comme l'un des deux grands gagnants en Chine, avec la France, des parts de marché perdues par l’Australie suite à l’imposition par les autorités chinoises de droits de douane punitifs de plus de 218 % pour une période de cinq ans. L'année dernière, le Chili s’est classé au troisième rang des pays fournisseurs de vin en Chine, derrière l'Australie et la France, mais son classement devrait grimper à fur et à mesure que les exportations australiennes chutent en raison de ces droits de douane rédhibitoires. En 2020, le Chili a exporté des vins d’une valeur de 197 millions d'euros vers la Chine, soit une baisse de 37 % par rapport à 2019, sur la base des données douanières disponibles.

 

 


 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé