LE FIL

Figure du bio

Pascal Clairet laisse les vins de Jura endeuillés

Vendredi 07 mai 2021 par Alexandre Abellan

« Seuls les raisins issus de nos vignes piochées par nos mains sont vinifiés » indique le site du domaine de la Tournelle.
« Seuls les raisins issus de nos vignes piochées par nos mains sont vinifiés » indique le site du domaine de la Tournelle. - crédit photo : Bertrand Celce
Le vigneron d’Arbois a mis fin à ses jours, suscitant une vive émotion dans un vignoble dont il était une personnalité appréciée.

Ce mercredi 5 mai, le vigneron Pascal Clairet a mis fin à ses jours « dans la maison de Saint-Cyr Montmalin qu’il restaurait » indique Le Progrès. Ayant fondé le domaine de la Tournelles en 1991 avec son épouse, Évelyne Clairet, le vigneron exploitait 7 hectares de vignes en biodynamie. Certifié bio en 2010, le domaine était très impliqué dans l’association, "Le Nez Dans Le Vert", organisant un salon des vins bio du Jura. Se définissant comme un pragmatique passionné, Pascal Clairet vinifiait sans soufre ses vins, mais ne s’interdisait pas d’ajouter des sulfites selon les millésimes.

« Pascal Clairet était un vigneron installé, une figure des vins bio du Jura et un pilier d’Arbois. C’est un choc pour toute la viticulture jurassienne. Tout le monde est marqué » réagit Olivier Badoureaux, le directeur du Comité Interprofessionnel des Vins du Jura (CIVJ).

Tradition et innovation

Entre tradition jurassienne et innovation, le vigneron avait lancé en 1994 une cuvée avec ouillage du savagnin, un passerillage sur souche de savagnin depuis 1997 et une étiquette en macération carbonique de poulsard depuis 2003 rapporte l’association Le Nez Dans Le Vert. Le domaine de la Tournelle abrite depuis 2006 un bistrot dans ses jardins.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé