LE FIL

Climats

Il y a dix ans, la Bourgogne marchait pour la reconnaissance UNESCO de son vignoble

Dimanche 11 avril 2021 par Alexandre Abellan

Se souvenant de l’évènement d’il y a dix ans, l’association des Climats espère pouvoir tenir son 'Mois des Climats' cet été.
Se souvenant de l’évènement d’il y a dix ans, l’association des Climats espère pouvoir tenir son 'Mois des Climats' cet été. - crédit photo : BIVB
L’association des Climats marque l’anniversaire de sa marche populaire en amorçant un rapprochement avec les élus locaux. Notamment pour lancer une restructuration de la route des grands crus.

Le 8 avril 2011, pas moins de 3 000 personnes partaient à pied de Chambolle-Musigny pour rejoindre le Clos Vougeot, dont les vignes étaient illuminées par un millier de torches et les murs éclairés par les 1 247 noms des climats de Bourgogne. Cette fameuse « marche des Climats avait lancé la candidature UNESCO et la mobilisation les habitants » rappelle un communiqué du Bureau Interprofessionnel du Vin de Bourgogne (BIVB). Rentrés depuis au patrimoine mondial en 2015 (avec les caves de Champagne), les climats de Bourgogne fêtent cette décennie de mobilisation avec l’objectif de poursuivre le travail collectif de préservation et de promotion du terroir bourguignon.

Ce 8 avril 2021, une visioconférence a réuni les représentants des 53 signataires de la charte territoriale signée dix ans plus tôt. « Un temps d’échanges pour renouer des liens entre chacun et renouveler l’engagement du territoire autour des Climats et de la Route des Grands Crus » indique le BIVB, qui souligne que 40 maires ont participé à l’échange. « Aujourd’hui, nous souhaitons prendre le temps de renouer un dialogue en profondeur avec les maires. Nous ressentons le besoin de leur expliquer plus en détail l’action de l’association afin qu’ils puissent en tirer tous les bénéfices pour leur territoire » précise Gilles de Larouzière, le président de l'association des climats du vignoble de Bourgogne.

Route des Grands Crus

« Nous souhaitons également apporter notre pierre à l’édifice pour animer et faire vivre les villages viticoles qui jalonnent cette route emblématique qu’est celle des grands crus de Bourgogne » ajoute Gilles de Larouzière, qui indique une réflexion en cours sur « un projet de développement et d’animation autour de cette Route, en lien avec les acteurs de terrain, et à destination des habitants comme des visiteurs. C’est un projet structurant, pour lequel nous ferons une analyse de terrain préalable afin d’éviter tout doublon ou télescopage de projets. »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé