LE FIL

Innovation

Ils y croient, ce robot taillera aussi bien qu’un vigneron

Mardi 06 avril 2021 par Marion Bazireau
Article mis à jour le 03/05/2021 09:37:57

Le robot a fait ses premiers pas dans les vignes de la cave Vinovalie cet hiver.
Le robot a fait ses premiers pas dans les vignes de la cave Vinovalie cet hiver. - crédit photo : Vinovalie
La cave Vinovalie a testé avec succès un robot monté sur un porteur New Holland. Contrairement aux machines déjà commercialisées, « R2T2 » analysera chaque pied de vigne et le taillera de manière non mutilante.

Le projet R2T2 labellisé par Agri Sud-Ouest Innovation et doté d’un budget de 3 millions d’euros vient de remporter le prix des lycéens Agri Sud-Ouest. « R2T2 » pour « Robot de taille de la vigne » précise Pauline Lacapelle, responsable R&D de l’union des caves coopérative Vinovalie sur Fronton, Gaillac, et Cahors, porteuse du projet depuis 2017.

« La taille mécanisée existe déjà. Nous avons voulu faire mieux en créant un robot qui travaille aussi bien qu’un homme et pas uniquement en buisson. Il analyse la structure de chaque pied, laisse le bon nombre de bourgeons et peu tailler de manière non mutilante, à condition d’adapter les vignes, en veillant notamment à ce qu’elles ne soient pas trop basses » reprend Pauline Lacapelle.

1,5 ha par jour

R2T2 devrait pouvoir tailler jusqu’à 1,5 hectare de vigne par jour. L’enjeu est de diminuer la pénibilité de la tâche et de redonner de l’attractivité au métier de viticulteur. « Tailler la vigne pendant 4 mois en plein hiver ne fait ni rêver nos 400 vignerons ni les futures générations » reconnait Jean-Luc Constans, le président de Vinovalie.

Plusieurs entreprises ont été mises à contribution pour réaliser le prototype. L’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) a traduit les points de coupes en algorithmes, Orme a travaillé sur le traitement des images, le laboratoire LAAS, sur le centre spatial de Toulouse, a optimisé les mouvements des bras du robot. L’école d’ingénieurs ICAM a quant à elle testé plusieurs techniques de coupe, avant que le groupe FDLI n’intègre tous les composants dans un bloc robot.

Après trois années de travail intense, la cave a été très heureuse cet hiver de monter son bloc autonome sur une machine New Holland, qui assurera sa distribution. L’année prochaine, 100 hectares seront taillés par R2T2.

"Commercialisation dans 3 ans"

« Les premiers résultats sont très concluants. Nous allons finaliser la R&D et espérons commercialiser l’appareil dans 3 ans » détaille Nicolas Préau, responsable des développements électroniques pour le constructeur. « D’ici là, nous allons mener plusieurs essais en France et dans l’hémisphère sud ».

A termes, New Holland prévoit d’adapter le robot à la pulvérisation et au travail du sol.

 

Le visionnage de cette vidéo est susceptible d'entraîner un dépôt de cookies de la part de l'opérateur de la plate-forme vidéo vers laquelle vous serez dirigé(e). Compte-tenu du refus du dépôt de cookies que vous avez exprimé, afin de respecter votre choix, nous avons bloqué la lecture de cette vidéo. Si vous souhaitez continuer et lire la vidéo, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé