LE FIL

Tour de France

Des vignes en avance ce printemps 2021, mais moins qu’en 2020

Jeudi 25 mars 2021 par Christelle Stef

En avance par rapport aux moyennes habituelles, le vignoble l'est moins qu'en 2020.
En avance par rapport aux moyennes habituelles, le vignoble l'est moins qu'en 2020. - crédit photo : Christelle Stef
L’exceptionnelle douceur de la fin février faisait craindre un départ de la vigne sur les chapeaux de roues. Mais le retour de températures plus fraîches en mars a ralenti la végétation. L’année reste pour le moment précoce, mais aujourd’hui, les vignes sont à des stades moins avancés que l’an passé.

A ce jour les vignes sont moins avancées que l’an passé. Mais 2021 se classe quand même dans les années précoces pour le moment. Dans le Languedoc-Roussillon, au 23 mars, les parcelles les plus avancées étaient déjà à 2 ou 3 feuilles étalées. Mais dans la région, les stades moyens se situaient plutôt entre « bourgeon dans le coton » et « éclatement des bourgeons ». « A ce jour, les stades phénologiques semblent avoir jusqu’à huit jours de retard sur 2020 », indique ainsi le Bulletin de Santé du Végétal (BSV) du Languedoc-Roussillon daté du 23 mars.

Dans le Vaucluse, le stade majoritaire du grenache en zone très précoce est bourgeon dans le coton avec même des parcelles à pointe verte. Dans les zones tardives ou médianes, c’est le stade « repos d’hiver » qui domine. « La somme des températures en base 5 °C du 1er janvier au 20 mars indique qu’au 20 mars, l’année 2021 se situe comme une année précoce, au même niveau que 2019. Elle présente une dizaine de jours de retard sur 2020 qui était l’année la plus précoce » indique ainsi le 24 mars le bulletin technique « l’info Viti », édité par la chambre d’agriculture du Vaucluse. Dans la Drôme et en Ardèche, les vignes ont également démarré dans les côteaux les plus précoces. Et selon le bulletin Zoom Viti des Côtes du Rhône Nord, les stades oscillent entre « bourgeons dans le coton » et « éclatement des bourgeons ».

Vignobles septentrionaux

Dans les vignobles septentrionaux, les vignes sont beaucoup moins avancées, les températures très fraîches de ces dernières semaines ayant limité les ardeurs de la végétation. Le Comité Champagne estime ainsi la date moyenne du débourrement autour du 8-9 avril pour le chardonnay et au 12 -14 avril pour le pinot noir et le meunier. En Bourgogne, la majorité des vignes se situent entre les stades « bourgeons d’hiver » et « début gonflement ».

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé