LE FIL

Loi climat

Les vignerons indépendants continuent à se battre contre la consigne des bouteilles en verre

Mardi 16 mars 2021 par Marion Bazireau

La CNAOC s’était quant à elle satisfaite de l’amendement de l’article 12 de la loi climat.
La CNAOC s’était quant à elle satisfaite de l’amendement de l’article 12 de la loi climat. - crédit photo : DR
Via leurs parlementaires, les vignerons indépendants sont décidés à faire entendre leur voix à l’Assemblée Nationale pour obtenir l’exemption totale de l’obligation de consigner les bouteilles en verre.

Pour les vignerons indépendants, la consigne des bouteilles en verre est loin d’avoir fait « pschitt » avec l’amendement de l’article 12 du projet de loi sur le climat et la résilience.

« Nous ne comprenons pas la réaction de la CNAOC (Confédération Nationale des producteurs de vins et eaux de vie de vin à Appellations d'Origine Contrôlées) qui s’en félicite alors que le texte est devenu encore plus dangereux » s’insurge Jean-Marie Fabre.

Le président de l’association s’explique. « La reformulation de l’article 12 implique une consigne obligatoire des bouteilles en verre vendues en France à partir de 2025 dès lors que le bilan environnemental de l’opération sera positif ».

Les vignerons indépendants vont continuer à mobiliser leurs parlementaires en région pour tenter d’obtenir une exemption totale de la consigne pour la filière vin.

Pas suffisant

« Être revenu sur l’export n’est pas suffisant. La consigne est également impossible à mettre en œuvre en France. Nos entreprises commercialisent essentiellement sur les réseaux CHR, les salons, et les domaines, sans moyen de connaître à l’avance la destination finale de leur vin » indique Jean-Marie Fabre.

En plus de la barrière logistique, le président des vignerons indépendants relève un risque de standardisation des bouteilles et une perte de compétitivité à l’export. Il rappelle par ailleurs que la filière vin est loin d’être une mauvaise élève en termes d’économie circulaire, 87% des bouteilles de verre étant déjà recyclées.

« Nous demandons au gouvernement de ne pas revenir sur le compromis trouvé lors la loi relative à l’économie circulaire fin 2019 ». Les vignerons avaient alors obtenu l’exemption de l’obligation d’apposer le logo de recyclage sur leurs bouteilles.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé