Accueil / / Viti-Meca dans le giron de Gimbre
Viti-Meca dans le giron de Gimbre
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Gironde
Viti-Meca dans le giron de Gimbre

Gimbre, fabricant de bennes à vendanges, finalise le rachat de Viti-Meca, spécialisée dans la conception d’outils pour le travail du sol. Et muscle ainsi sa diversification sur ce créneau.
Par Colette Goinère Le 21 décembre 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Viti-Meca dans le giron de Gimbre
Viti-Meca réalisait en 2019 un chiffre d’affaires de 450 000 €. La société a déposé plusieurs brevets pour des outils de travail du sol. - crédit photo : Viti-Meca (Rolojack)
L

a vente se fera officiellement en juin prochain : Gimbre, leader des constructeurs français de bennes à vendanges, implanté à Saint-Pierre-d’Aurillac en Gironde, rachètera la SARL Viti-Meca, à savoir les brevets, la clientèle (un fichier de 1500 clients) et le savoir-faire de cette petite entreprise qui réalisait en 2019 un chiffre d’affaires de 450 000 € avec 3 salariés à Pujols-sur-Ciron.

Jeudi 17 décembre, Alban Drion, président de Gimbre et Gilles Duvin à la tête de Vit-Meca se sont réunis pour mettre la dernière main à ce rapprochement : calage de date de cession officielle, mais aussi calage au niveau technique, avec un calendrier des fabrications de Viti-Meca en commandes et qui sont désormais fabriquées dans les ateliers de Gimbre.

Ainsi une quinzaine de Rolojack (rouleau pour coucher l’enherbement), une quinzaine de tondeuses à brin, et autant de Déca Meca (des décavaillonneuses).

L'Alternacep dès 2007

Gilles Duvin, 63 ans, a toujours travaillé dans le machinisme viticole. En 2007 il conçoit Alternacep, un intercep d’axe vertical, à mouvement alternatif qui reproduit le travail d’une binette et qui donne lieu à brevet. L’année suivante il crée Viti-Meca et continue de concevoir des outils spécifiques pour le sol pour lesquels il dépose des brevets : le Rolojack, mais aussi des tondeuses interceps.

En 2019, il décide de céder son entreprise et licencie ses trois salariés. Le repreneur potentiel ayant l’objectif d’expatrier Viti-Meca dans le midi de la France. Mais l’affaire capote.

Finalement c’est avec Gimbre que le rapprochement se fera. Déjà dès 2014 Gimbre montait les tondeuses Viti-Meca sur ses propres gyros.

Amélioration des outils

En rachetant Viti-Meca, Gimbre muscle sa diversification dans les outils viticoles pour le travail du sol, entamée il y a quatre ans, avec la fabrication de rogneuses et tondeuses qui peuvent être combinées pour réaliser ces deux travaux dans un même passage. « Nous apportons notre capacité de mise en œuvre. Gilles Duvin nous amène son expertise dans l’intercep notamment » indique Alban Drion.

Gilles Duvin se confie : « Avec ce rapprochement les outils que j’ai conçus vont perdurer ». Mieux, certaines pièces seront redessinées avec les outils numérisés dont dispose Gimbre.

Exemple : la forme du rouleau du Rolojack, va être améliorée. A partir de janvier prochain, Gilles Duvin va accompagner Gimbre en apportant son expertise. Un travail à mi-temps.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Hauts-de-Seine - Alternance/Apprentissage
Rhône / Savoie - Alternance/Apprentissage
Gironde - Contrat d'intérim
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé