LE FIL

Millésime 2019

-29 % de revenus et +5 % de dettes pour le vignoble

Jeudi 17 décembre 2020 par Alexandre Abellan

« Les systèmes viticoles se caractérisent par l’importance de leurs stocks en cours de vinification (70 % du total de leurs actifs circulants) » note la CCAN.
« Les systèmes viticoles se caractérisent par l’importance de leurs stocks en cours de vinification (70 % du total de leurs actifs circulants) » note la CCAN.
Alors que l’exercice comptable 2020 est un casse-tête avec la pandémie de covid, celui de l’an passé dévoile désormais toute une série de signaux inquiétants sur la santé des entreprises viticoles.

Validant ce 16 décembre ses données prévisionnelles pour l’exercice 2019, la Commission des Comptes de l’Agriculture et de la Nation (CCAN) indique que « la plus forte baisse [du chiffre d’affaires moyen] concerne la filière viticole (-8,6 % par rapport à 2018) », avec 226 760 € en moyenne sur l’échantillon étudié*. « Contrairement à 2018, le contexte météorologique de 2019 a été nettement défavorable à la production viticole française, avec des gels localisés au printemps, une forte humidité et des basses températures au moment de la floraison et enfin une canicule et une sécheresse estivales très marquée » récapitule le rapport de la CCAN. Face à cette réduction généralisée de 13 % des rendements viticoles, les experts ajoutent que « les vins se sont écoulés à des prix peu soutenus dans un contexte où la commercialisation de la récolte abondante de 2018 se poursuit (-7,9 % pour les cours des vins d’appellation en vrac et -2,9 % pour les bouteilles) ».

Dans ce contexte, si les charges viticoles sont restées relativement stables sur l’exercice (à 181 900 €, +0,5 %), l’excédent brut d’exploitation (EBE) tombe à 82 716 €. Si l’EBE viticole reste supérieur à la moyenne nationale des filières agricoles (75 116 €), sa chute de 21 % par rapport à 2018 est particulièrement forte. « 2019 est une année difficile pour les exploitations viticoles : 68 % d’entre elles ont connu une baisse d’EBE, 43 % ont même vu leur EBE se réduire de plus de 30 % » résume la CCAN. Restant également bien supérieur à la moyenne nationale (29 764 €), le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) du vignoble tombe en 2019 à 54 035 €, soit un repli de 29 %. « Avec la chute de leurs résultats, les viticulteurs voient leur solde disponible se réduire de 35 % : 34 370 € en 2019 » précise la CCAN.

198 470 € de dette moyenne

Et alors que la ferme France diminue globalement son endettement, « on note l’évolution marquée du total des dettes des exploitations viticoles (+4,8 %) consécutive à une année difficile pour le secteur (montant moyen de dettes atteignant 198 470 €) » souligne la CCAN. Si ce rapport pointe les difficultés de trésorerie enregistrées avant même la crise du coronavirus, il note aussi que la filière vin est un acteur économique de poids pour la Nation : « la France tire profit de ses productions viticoles qui produisent autant de valeur ajoutée que les grandes cultures (25 %) avec près de deux fois moins d’exploitations ».

Sans doute de quoi apporter de l’eau au moulin des revendications viticoles sur de nouvelles aides pour surmonter les effets dévastateurs de la crise sanitaire : notamment l’étalement des remboursements des Prêts Garantis par l’Etat, mais aussi l’obtention d’aides supplémentaires (comme une exonération de charges sociales pour les non-salariés). A noter en matière d’aides que, par rapport aux autres filières agricoles (à l’exception des maraîchers-horticulteurs), « les viticulteurs sont bien moins nombreux à bénéficier de subventions : 60 % des exploitations spécialisées en viticulture (7 810 € en moyenne pour le vignoble, contre 33 510 € pour) [pour une] contribution des aides au total de leurs produits courants de 2,9 % ».

 

* : Se basant sur les observations du Réseau d’information comptable agricole (RICA), le bilan de la CCAN repose sur le suivi de 1 182 exploitations viticoles, sur une population totale de 48 658 entreprises (soit un échantillon de 2,4 %).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé