Accueil / Commerce/Gestion / Hillebrand investit dans le transport du vin en vrac

Avec le rachat de Braid
Hillebrand investit dans le transport du vin en vrac

En attendant de se développer sur le e-commerce, le groupe allemand rachète le transporteur britannique pour renforcer son poids sur le marché des vins conditionnés sur le lieu de consommation.
Par Alexandre Abellan Le 29 octobre 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Hillebrand investit dans le transport du vin en vrac
Présent dans 90 pays, Hillebrand emploie 2 400 personnes et génère un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros. Braid embauche 400 salariés pour 200 millions € d’activité. - crédit photo : Hillebrand
B

asé à Mainz, Hillebrand, le groupe allemand spécialisé dans le transport de vins et spiritueux, fait l’acquisition Braid, le groupe écossais spécialisé dans le transport de liquides en vrac, basé à Renfrew. Si Hilebrand opère dans les expéditions de vins en vrac depuis le milieu des années 1990, « le rachat de Braid permet de renforcer sa position d’acteur incontournable de l’expédition de vin en vrac » explique à Vitisphere Olivier Daull, le directeur commercial du groupe Hillebrand, qui développe également son activité de vrac liquide hors vin (huiles minérales et alimentaires…).

Cette acquisition s’inscrit dans le développement international du transport de vins en vrac, répondant aux enjeux d’empreinte environnementale et de coûts de transport avec l’embouteillage sur le lieu de consommation. « Un flexitank transporte 240 hl de vrac, quand un container contient 10 000 bouteilles. Soit 2,5 fois moins de vin » explique Olivier Daull, qui souligne que l’expédition de vrac ne se fait pas au détriment des vins conditionnés, les gammes concernées étant différentes.

E-commerce

Enregistrant une activité 2020 nettement inférieure aux années précédentes, Hillebrand suit avec intérêt la tendance de croissance des achats pour la consommation à domicile. L’un des futurs axes de développement du groupe allemand est en effet la vente de vin en ligne, qu’il s’agisse de vente en B2B ou B2C. « La tendance est là pour durer, Hillebrand va se développer prochainement sur le e-commerce avec des croissances externes et internes » conclut Olivier Daull.

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé