Accueil / Politique / Vers "un compromis qui ne satisfait personne" pour le rendement 2020

Vins d'Alsace
Vers "un compromis qui ne satisfait personne" pour le rendement 2020

Les différentes composantes de la production transigent pour un rendement 2020 de 65 hl/ha + 5 hl de VCI en appellation Alsace tranquille. Le négoce demeure sur sa ligne de 60 hl/ha.
Par Christophe Reibel Le 31 juillet 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vers
A Colmar le 16 juillet, plus de 200 viticulteurs étaient venus devant les grilles du parc des expositions pour défendre les 70 hl/ha. - crédit photo : Photo C. Reibel
n

 

Le 18 août prochain à Colmar, les délégués des Organismes de Défense et de Gestion (ODG) auront à se prononcer sur une nouvelle proposition de rendements du conseil d’administration de l’Association des Viticulteurs d’Alsace (AVA), la seconde assemblée générale de en l’espace d’un mois. La proposition préconise un rendement annuel 2020 de 65 hectolitres par hectares plus 5 hl/ha de Volume Ccomplémentaire Individuel (VCI).

La coopération s’est ralliée à cette position après le refus, le 17 juillet, du Comité Régional de l'INAO de valider les 70 hl/ha qu’elle défendait encore à la première assemblée générale, avec l’appui d’une majorité de délégués. Le Syndicat des Vignerons Indépendants d'Alsace (SYNVIRA) y est également favorable. Mais le négoce s’y refuse. « Le CRINAO tranchera » commente Pierre Heydt, président du Groupement des Producteurs-Négociants du Vignoble Alsacien (GPNVA), dont les membres ont déjà pris les devants. « Ils ont tous informé leurs apporteurs par courrier qu’ils accepteront 60 hl/ha. Il y aura peut-être 5 hl de VCI, mais pas forcément, car ce mécanisme ne leur convient pas. Il faut être réaliste. Nous étions déjà en surstock. La chute des ventes provoquées par le covid n’a rien arrangé. On ne peut produire que ce que l’on sait vendre ».

Redynamiser les ventes

« Un compromis qui ne satisfait personne, mais un compromis quand même. Il a le mérite de rassembler. C’est une chance supplémentaire pour susciter un vote favorable du CRINAO en août » préfère retenir Jérôme Bauer, président de l’AVA. « Sans consensus, nous allions à la guerre civile et un arbitrage de l’INAO. 5 hl de plus représentent seulement 50 000 hl de vins tranquilles à l’échelle du vignoble ». A ses yeux, le débat sur le rendement n’a que trop brouillé le jeu. « Il faut tourner la page, car cela en devient malsain » dit-il. Au contraire « nous devons avancer en définissant ce que nous attendons de l’Alsace et voir comment dynamiser les ventes ».

 

Jérôme Bauer à Colmar le 16 juillet. « Le rendement est une condition de production annuelle » rappelle-t-il. (Photo C. Reibel)

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé