LE FIL

Après 350 ans de régénération

Les merrandiers et tonneliers ne veulent pas d’une forêt sous cloche

Jeudi 02 juillet 2020 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 07/07/2020 09:27:06

« Nous pensons que la première fonction d’une forêt ce n’est pas le loisir, c’est de produire une matière première à transformer » estime Jean-Luc Sylvain.
Les demandes de sanctuarisation du domaine forestier public inquiètent les producteurs de merrains et de barriques, qui exposent la gestion durable de la sylviculture française. Aussi bien économiquement qu'écologiquement.
Ce contenu Les merrandiers et tonneliers ne veulent pas d’une forêt sous cloche est réservé aux abonnés payants Vitisphere et La Vigne. Pour y accéder :

ABONNEMENT LA VIGNE
Vitisphere
Si vous êtes abonné LA VIGNE Vitisphere
SE CONNECTER
Si vous n’êtes pas abonné, vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre Vitisphere La Vigne 100% numérique (formule web)
- 100 % des contenus du site avec accès aux archives du magazine La Vigne
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
Où vous pouvez profiter de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant à l’offre La Vigne Vitisphere Intégrale (formule papier + web)
- 11 numéros
- 1 guide hors série
- 100 % des contenus du site
- La météo professionnelle et locale
- L’annuaire des professionnels viti-vinicole
- La reception des deux newsletters par semaine, version intégrale «la lettre du Vigneron», «la lettre de la filière»
- L'application de lecture "La Vigne Kiosque"
DECOUVRIR VITISPHERE
Vous souhaitez découvrir gracieusement
Vitisphere pendant 1 mois
RECEVOIR NOS Newsletters
Vous souhaitez recevoir les newsletters
la E-lettre de la Filière et la E-lettre du Vigneron
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé