LE FIL

Filière française

Un nouveau logo pour les nouvelles ambitions de l’Union des Œnologues

Lundi 06 janvier 2020 par Alexandre Abellan

Le logo de l’union se focalise « sur notre titre dont nous pouvons être fiers tant il raisonne dans l’imaginaire collectif comme le symbole de la connaissance et de la passion du vin et tant, parfois, il suscite les velléités de récupération » explique Didier Fages
Le logo de l’union se focalise « sur notre titre dont nous pouvons être fiers tant il raisonne dans l’imaginaire collectif comme le symbole de la connaissance et de la passion du vin et tant, parfois, il suscite les velléités de récupération » explique Didier Fages - crédit photo : Union des Œnologues de France
L’association française des diplômés en œnologie dépoussière son identité visuelle pour affirmer ses aspirations stratégiques.

Une racine, une grappe, un verre, une émoticône… Tout juste dévoilé, le nouveau logo de l’Union des Œnologues de France en comporte d’autres entremêlés, pour mieux affirmer la position centrale des vinificateurs, à la croisée des chemins du vignoble et des marchés. Adieu le visuel réunissant dans un rond orangé une feuille de vigne, une grappe, un verre de vin et un microscope. Un « logo historique qui a vécu… Il doit laisser la place à une nouvelle image, plus en adéquation avec les temps présents et avec nos ambitions de changement » explique Didier Fages, le nouveau président de l’UŒF, à ses adhérents.

Ayant pris ses fonctions l’été dernier, le président de la Société Française des Laboratoires Œnologiques (Sofralab) affirme son objectif, que l’union soit « reconnue comme LA voix forte et engagée et LA référence experte et incontournable des œnologues ». Ayant posé dix axes de renforcement de l’UŒF*, la nouvelle équipe estime que « toutes ces actions se déploieront d’autant mieux qu’elles se baseront sur une identité forte, une image distinctive et porteuse de nos valeurs ».

A venir

Première action visible de la nouvelle mandature, cette nouvelle identité visuelle va s’accompagner du rajeunissement des outils de communication de l’UŒF (et de ses déclinaisons régionales). Doivent désormais être dépoussiérés la revue Française d’Œnologie et les concours organisés par l’union.

 

* : Il s’agit dans le détail de « mieux communiquer avec nos cibles, développer et créer des services, être reconnu comme un acteur de référence dans les enjeux de notre filière, faire évoluer le diplôme et valoriser le métier, développer la satisfaction des adhérents et répondre à leurs attentes, séduire les jeunes, renforcer notre présence aux niveaux régional et international, augmenter la valeur perçue de nos produits et de l’Union, développer une marque solide, développer un management efficace et une organisation appropriée ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé