Accueil / Commerce/Gestion / David Kermode, en mode canette

Nouveaux marchés
David Kermode, en mode canette

Invité par Vinocamp, le journaliste et animateur britannique a fait l'éloge du contenant en aluminium et répondu aux critiques habituelles sur ce matériau.
Par Pierrick Bourgault Le 17 décembre 2019
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
David Kermode, en mode canette
Une conférence suivie sur Facebook live, un jour de grève des transports parisiens. Un mode de consultation moderne, adapté au thème développé par David Kermode ! Sur Instagram, on le retrouve sous le nom Mrvinosaurus. - crédit photo : Pierrick Bougault
D

avid Kermode intervient depuis une vingtaine d’années sur la BBC – il fut rédacteur en chef de BBC Breakfast, l’émission matinale télévisée au Royaume-Uni. On l’a également entendu sur Sky News et les radios locales de la BBC. Il écrit dans The Buyer, un magazine anglais spécialisé dans le « premium on-trade », est juge du Concours international des vins et spiritueux et anime des masterclasses. Il s'exprimait lundi 16 décembre lors du Vinocamp organisé à la Maison des Métallos (Paris, 11e). Cette manifestation initiée en 2010 réunit des professionnels du vin autour de débats sur des sujets d’actualité liés à la communication, aux nouveaux médias, au commerce, au web et à l’innovation, aux objets connectés, à l’oenotourisme et au terroir.

En plein essor aux Etats-Unis

Le thème « Boire du vin en 2020 » a pris un tournant très pragmatique lorsque David Kermode a vanté les mérites du cylindre d’aluminium avec sa présentation Powerpoint musclée. En plein essor aux États-Unis, la cannette est d’abord pratique pour les gens pressés, car elle remplace à la fois bouteille, tire-bouchon et verre. Légère, elle est de plus en plus appréciée des compagnies aériennes qui vont jusqu’à supprimer la distribution de journaux pour économiser le poids du papier et ainsi le carburant. David Kermode a souligné la facilité pour charger les packs sur un chariot. Une photo de Greta Thunberg en colère a illustré la durabilité du matériau : 75 % de l’aluminium est recyclé. Une question de la salle a évoqué l’impact environnemental de ce métal, plus fort que celui du verre composé de silice, mais David Kermode a botté en touche en rappelant que le verre blanc ne peut s’obtenir à partir de la récupération.

Surface créative

Autre argument, largement visible : la cannette laisse davantage s’exprimer la créativité des designers, à la fois sur toute sa surface, supérieure à celle d’une étiquette de papier collé. Et la cannette bénéficie du suremballage en carton qui les contient. Le QR code n’occupe qu’une partie très limitée de ce double packaging. Quoique de plus petite taille, une cannette de 0,33 l parvient ainsi à être plus spectaculaire qu’une bouteille deux fois plus grosse. Cette présentation s’adresse bien sûr à une nouvelle génération de consommateurs, en particulier « les jeunes femmes ». Tout en prônant la modération, avec une dose de 0,33 cl, a priori individuelle.

La qualité du vin reste au centre des débats : certes aucun goût de bouchon, mais quid de « l’expérience client », le toucher du verre ? David Kermode, en avocat de l’aluminium, rétorque que dans de nombreuses fêtes du vin, les participants ne dégustent déjà plus dans ce matériau pour des raisons de sécurité, mais dans des gobelets en plastique. Quant au vieillissement, c’est un non-sujet, car les cannettes, surtout de blanc et de rosé, sont consommées rapidement. Pour ceux qui souhaitent le boire avec une paille, le papier remplace le plastique, il est vrai peu écologique. David Kermode a réponse à tout.

Il reste bien sûr des questions : l’impact sanitaire de l’aluminium soumis à l’acidité et à l’alcool du vin, ainsi que la place des petits producteurs dans ce nouveau type d’emballage que David Kermode reconnaît destiné au « mass market », produit par une filière industrielle. Après le café sous capsule – le Nespresso – le vin sera-t-il consommé en boîte d’aluminium ?

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé