LE FIL

Nouveautés

Ce que la rédaction a vu sur le salon Sitevi 2019

Mercredi 27 novembre 2019 par La rédaction
Article mis à jour le 29/11/2019 12:07:56

Les allées du Sitevi 2019 sont riches de nouveautés. La rédaction sélectionne chaque jour trois innovations qui ont attiré son oeil.
Les allées du Sitevi 2019 sont riches de nouveautés. La rédaction sélectionne chaque jour trois innovations qui ont attiré son oeil. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Chaque jour du Sitevi, l'oeil de la rédaction est en alerte dans les allées pour dénicher trois nouveautés en viticulture, oenologie ou équipement. Voici la sélection du jour 2.

Premier pulvérisateur à panneaux récupérateur 6 rangs pour vignes étroites

Médoc, Chablis ou encore Bourgogne verront peut-être bientôt un débit de chantier de pulvérisation bien augmenté. Grégoire montre sur son stand le premier pulvérisateur avec panneaux récupérateurs pour 6 rangées de vignes étroites de 0,90 à 1,30 m. Le constructeur dévoile cette pulvérisation confinée inédite sous le nom d’EcoProtect S6. Pensé pour être monté sur le porteur G5, il sera produit en série fin 2020. Il garde pour ce nouveau modèle l’idée des panneaux souples. Le volume de cuve associé est de 1500 litres. La pulvérisation pourra être choisie en pneumatique ou en jet porté. Le DPAE est standard. Grégoire propose en outre la coupure de tronçon pour chaque rang. A l’inverse, les coupures d’étages sont manuelles. Hauteur de rampe et dévers sont gérés automatiquement en option à l’aide de capteurs. Le sabot de protection rigide en polyéthylène introduit dans la gamme il y a un an équipera ce modèle.

 

Un engrais enrobé pour favoriser l’enracinement des greffés-soudés

ICL Specialty Fertilizers présente sur le salon, Agroblen Tablet 14-20-5+2MgO+OE, un engrais destiné à la plantation des greffés-soudés. Il contient des macro-éléments N,P, K mais aussi des oligo-éléments : : fer, bore, molybdène, zinc. Il suffit de l’ajouter au contact des racines, directement dans le trou de plantation. Il se présente sous la forme de petits grains d’engrais enrobés dans une résine écologique. Celle-ci est soluble dans l’eau, ce qui permet aux grains d’engrais de se séparer au contact de l’humidité du sol et d’assurer la fertilisation de la plante au fur et à mesure de sa croissance. « Il permet une libération des éléments nutritifs pendant 5 à 6 mois », indique Joann Guillermet, délégué régional cultures spécialisées. Une tablette est nécessaire pour chaque plant. Selon ICL Specialty Fertilizers qui commercialise cet engrais, il permet aux plants d’avoir un meilleur enracinement. Dans les essais réalisés par ICL, les plants qui ont reçu une tablette de cet engrais au printemps au moment de leur plantation sont ensuite plus vigoureux en août.

 

On empile l'élevage béton !

La société américaine Sonoma Cast Stone, basée en Californie, débarque dans les chais européens avec sa petite cuve de vinification et d’élevage en béton, NuBarrel. Fabriquée en Espagne pour le marché européen, elle peut contenir 9 hL de vin blanc ou rouge. Deux modèles sont proposés : un NuBarrel d’élevage et un NuBarrel de vinification avec portes et connectiques. « Il est possible de superposer deux cuves l’une sur l’autre et de les déplacer à l’aide d’un chariot élévateur classique. La manutention et aisée et cela fait gagner beaucoup d’espace dans la cave » argumente Frédéric Ravenet, directeur commercial de SAS Prefabricados de Hormigon qui commercialise NuBarrel en France. La cuve est composée de deux couches de béton et pèse 1,2 tonne. La première couche, un béton en fibres renforcées, habille l’extérieur de la cuve sur plus de 10 cm d’épaisseur. Il confère une enveloppe résistante. « La plupart des cuves béton du marché sont monocouches. Nous proposons une double couche pour davantage de résistance dans le temps » indique Frédéric Ravenet « A l’intérieur le béton n’a vu ni additifs ni d’eau chlorée ». Le constructeur propose 10 ans de garantie pour ses cuves. « La durée de vie de NuBarrel est estimée à 20 ans, alors qu’il faut changer le parc à barriques beaucoup plus régulièrement… La cuve est parfaitement compatible avec l’ajout d’alternatifs de bois » précise-t-il.  Il n’existe pas de système de refroidissement mais des drapeaux externes peuvent être installés. La cuve d'élevage est proposée à partir de 5000 € sans option.

Une version empilable sur trois niveaux est déjà en place aux Etats-Unis et arrivera en Europe prochainement.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé