LE FIL

Beau livre, belles personnes

Des photos mais pas de clichés pour les vignerons qui font Bordeaux

Dimanche 03 novembre 2019 par Alexandre Abellan

Pas de séance de pose, les vignerons ont été photographiés dans le vif de l’action.
Pas de séance de pose, les vignerons ont été photographiés dans le vif de l’action. - crédit photo : Guillaume Bonnaud
Proposant de découvrir les rouages de la production d’une bouteille de vin, un ouvrage montre la réalité d’un métier aux racines paysannes.

Pas d’image d’Épinal, mais 51 incarnations du travail vitivinicole quotidien dans les Gueules de Bordeaux. Portraits de Vignerons reporter du photographe Guillaume Bonnaud et du journaliste Xavier Sota (144 pages pour 24,90 euros aux éditions Sud-Ouest). Le premier s’est fait oublier pendant ses prises de vue pour capter l’étapes préféré de la production de vin de ses sujets (de la taille à la filtration, en passant par les vendanges et l’assemblage). Le second raconte les parcours de ces femmes et hommes qui appartiennent plus à la paysannerie qu’au cercle des nantis.

Lancé en 2017 (et maintenu malgré un gel printanier historique) par le syndicat viticole des AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur, le projet de documenter la réalité de la production de vin a donné lieu à une exposition photo à la Cité du Vin (l’été 2018) et se décline désormais en livre (publié ce 9 novembre). Dans les deux cas, le cahier des charges était de mettre en avant le travail vigneron. Ce sont finalement moins les grandes gueules que les petites mains des vins de Bordeaux qui sont données à voir.

 

Guillaume Bonnaud a parcouru 5 500 kilomètres dans le département girondin pour suivre la réalité de la campagne viticole 2017, la photographier et l'exposer (ici lors de son exposition à la Cité du Vin).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé