Accueil / Commerce/Gestion / Les quotas de production diminués pour faire face aux excédents

Suisse
Les quotas de production diminués pour faire face aux excédents

Le secteur suisse fait face à des problèmes d'écoulement de ses vins et donc de surproduction. De quoi conduire l'interprofession de la Vigne et du Vin du Valais a décidé de baisser les quotas de productions.
Par Sharon Nagel Le 24 octobre 2019
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les quotas de production diminués pour faire face aux excédents
La production abondante de 2018 pèse sur le marché des vins suisses en 2019 - crédit photo : Sharon Nagel
D

ans toutes les régions de production, et en rouge comme en blanc, la qualité du millésime 2019 en Suisse est largement saluée. « Selon les régions, les vignes ont eu un peu soif. Autrement, pas ou peu de maladies, des parasites globalement très discrets, des conditions météorologiques favorables, sans grêle ou dans de moindres proportions, un temps idéal en septembre pour la maturation. Les 98% de la vendange sont très sains, autant de garantie pour le consommateur », s’est réjoui la semaine dernière Gilles Cornut, président de la Communauté interprofessionnelle du Vin Vaudois. Mais voilà que les consommateurs sont de moins en moins au rendez-vous pour apprécier les fruits du labeur des vignerons suisses. Avec 36 litres consommés par habitant et par an, la Suisse reste parmi les plus gros consommateurs de vins au monde, mais la concurrence sur le marché intérieur est rude. De plus, 2018 avait été une année de très forte récolte, en hausse de 40% par rapport à 2017 pour s’établir à 1,1 million d’hectolitres selon l’OIV. D’où la décision cette année, de réduire les quotas de production dans le Valais, comme dans le Vaud, les deux principales régions productrices avec plus de 50% du total national. « En 2019, pour assurer un maintien des prix sur les marchés tendus à la suite des vendanges de 2018, l’Interprofession de la Vigne et du Vin du Valais a décidé d’abaisser les limites quantitatives de production… Tout dépassement de ces quantités entraînera le déclassement de la totalité de la vendange dans la catégorie inférieure », déclarait l’Interprofession de la Vigne et du Vin du Valais, qui a également proposé des « tarifs recommandés » pour les cépages de base. Dans le Vaud, la production 2019 devrait s’élever à 27 millions de litres, dont 72% de blancs, pour un total en baisse de 10% par rapport à l’an dernier.

Inciter les Suisses à consommer les vins nationaux

Mais l’abaissement des quotas suffira-t-il pour rétablir l’équilibre entre l’offre et la demande ? « Les caves sont pleines ! » s’exclamait le journaliste suisse Pierre Thomas sur son blog. Il y aurait l’équivalent de deux années de consommation dans les caves. « Les stocks en cave sont encore importants », reconnaît la Communauté interprofessionnelle du Vin Vaudois (CIVV) dans un courrier envoyé en début de mois aux producteurs vaudois. « La consommation reste anémique et la concurrence des vins étranges demeure forte et ne va pas s’atténuer, la production mondiale étant globalement supérieure à la demande ». Reconnaissant que « les mesures susceptibles d’avoir des effets tangibles à court terme sont peu nombreuses », les organisations professionnelles estiment « qu’il faut chercher en priorité à stimuler la consommation de vin suisse en accentuant les efforts de promotion ». Une campagne spécifique soutenue par la Confédération en plus du programme de promotion classique devrait donc avoir lieu prochainement. A plus long terme, les structures professionnelles demandent aux autorités de faciliter « une meilleure régulation du marché en autorisant et en soutenant la mise en place de mesures du type de la réserve climatique ». En attendant, la CIVV exhorte les vignerons vaudois à « ne pas céder à la panique en procédant à des ventes intempestives, car cela entraînerait les prix dans une spirale baissière qui mettrait en danger l’ensemble du secteur ».

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé