Accueil / Commerce/Gestion / Notre-Dame des Anges, nouvelle dénomination géographique

Côtes de Provence
Notre-Dame des Anges, nouvelle dénomination géographique

Une cinquième dénomination géographique complémentaire (DGC) pourra dorénavant être apposée sur les étiquettes des Côtes-de-Provence : « Notre-Dame des Anges ».
Par Juliette Cassagnes Le 26 septembre 2019
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Notre-Dame des Anges, nouvelle dénomination géographique
Le terroir de Notre Dame des Anges rassemble dix communes et couvre 3 900 hectares de vignes 'qui s’imbriquent dans un paysage de pins parasols, de chênes et de châtaigneraies' - crédit photo : F milo
L

’obtention de la DGC a été homologuée par un arrêté publié au Journal Officiel du 10 août 2019, suite à l’avis positif du Comité national de l’Inao du 14 février 2019. Le cahier des charges impose notamment une sélection parcellaire, un choix de cépages et une méthode de vinification plus restrictifs, ainsi que des rendements inférieurs.

Ce terroir qui couvre 10 communes se situe dans la plaine des Maures (Var) et couvre 3900 ha ; son nom fait référence au point culminant du massif des Maures.

Le millésime 2019 sera donc le premier pour la DGC « Côtes de Provence Notre-Dame des Anges » ; la production, issue de 273 ha de vignes plantées, devrait être comprise entre 3 500 et 4 000 hl selon les premières prévisions de l'ODG.

Les quatre autres dénominations géographiques complémentaires sont : Sainte-Victoire, Fréjus, La Londe et Pierrefeu. Ce processus de « montée en gamme » s'inscrit dans la stratégie de l'AOC Côtes-de-Provence.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé