LE FIL

Dans l’air du temps

La Provence aussi branchée que Paris

Mercredi 26 juin 2019 par Bertrand Collard

Eric Pastorino, président du syndicat des Côtes de Provence et Jean-Jacques Bréban, président du conseil interprofessionnel des vins de Provence lors de la soirée de lancement du mook 703,81 Paris > Saint-TropezEric Pastorino, président du syndicat des Côtes de Provence et Jean-Jacques Bréban, président du conseil interprofessionnel des vins de Provence lors de la soirée de lancement du mook 703,81 Paris > Saint-Tropez - crédit photo : B. Collard
Les vins provençaux publient leur premier mook, un document s’adressant aux trentenaires, soulignant que les rosés de Provence sont le véhicule d’un art de vivre élégant et décontracté.

La Provence vit avec son époque et le proclame. L’interprofession (CIVP) vient de sortir son premier mook, document hybride entre un magazine et un bouquin, dans les canons de la branchitude. Avec cette publication « nous adressons aux millennials, explique Brice Eymard, directeur du CIVP. Nous ne parlons pas de cépages, mais d’art de vivre à Paris et en Provence. Nous voulons véhiculer une image casual elegant comme on dit aux Etats-Unis : élégante et décontractée ».

C’est le 24 juin, le CIVP a présenté son premier mook. L’événement a eu lieu lors d'une summer party sur le toit-terrasse -on dit roof-top- de l’embarcadère des Bateaux Mouches à Paris devant 250 journalistes, bloggeurs, influenceurs et cavistes.

"Paris, Saint Trop
Même combat !"

Dénommé « 703,81 Paris Saint-Tropez », ce mook se veut le lien entre ces deux villes que 703,81 km séparent, à vol d’oiseau. On y trouve de bonnes adresses à Paris et en Provence, un reportage sur la food culture à Paris et un autre sur les pionniers de l’agro-écologie en Provence. Des dessins qui mettent face à face Montmartre et la Saint-Victoire, un pique-nique en bord de Seine et à la plage…

« La même quête d’insouciance, le même goût de l’époque réunissent Paris et les Côtes de Provence. Ce mook est un jeu de miroir entre les deux », explique Cécile Luquet associée de l’Agence Clair de Lune, qui a piloté la réalisation du document.

"Diffusé par
les Inrocks et
M du Monde"

Jeune et branché jusqu’au bout, ce mook délivre aussi sa playlist : rock indé et musique du monde sont au programme. Il sera diffusé cette semaine avec Les inrockuptibles et avec le magazine M du Monde.

« Nous voulons entrer dans la cour des grands ; cela coûte cher de faire de bons rosés », résume Jean-Jacques Bréban, président du CIVP.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé