LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Grande distribution

Les ventes de vin 2018 en baisse de 4 %

Mercredi 24 avril 2019 par Marion Sepeau Ivaldi

Les ventes d'AOP, en particulier les vins rouges, sont en fort retrait en 2018 en GMS.
Les ventes d'AOP, en particulier les vins rouges, sont en fort retrait en 2018 en GMS. - crédit photo : Scott Warman
La synthèse de FranceAgriMer sur les ventes de vins tranquilles en grande distribution montre une baisse des ventes en 2018. Les vins rouges sont particulièrement concernés.

9 millions d’hl de vins tranquilles ont été commercialisés en grande distribution durant 2018. Ce qui représente environ 20 % de la production annuelle française (NDLR : en prenant 43 Mo hl produit en moyenne en France sur les trois dernières années). Toutes les catégories de vins sont concernées par le retrait : AOP, VSIG de l’Union européenne, VSIG des Etats Membres, vins étrangers.

Vins de France en progression

Sauf une : les Vins de France qui poursuivent leur conquête des rayons. Leurs ventes représentent 540 milliers d’hl (+9.8% par rapport à 2017) et génèrent 129 millions d’euros de chiffre d’affaires (+12.2% par rapport à 2017). Cette progression est à relativiser, tant les Vins de France demeurent un micro-segment, représentant seulement 1 % des volumes de vins tranquilles vendus en GMS et 1 % de leur chiffre d’affaires.

Le delta de leur progression est ainsi insignifiant sur les ventes globales. Et, l’attention doit se porter sur le recul des AOP qui représentent 47 % des volumes et 67 % de la valeur. La catégorie recule de 6.8 % en volume et 2.6 % en valeur. De leur côté, les IGP, seconde catégorie en volume et valeur du linéaire vin, limitent la casse en absorbant le recul de leurs volumes par une valorisation.

Résistance bourguignone

L’analyse par région montre que toutes les AOP reculent en volumes toutes couleurs confondues. La Bourgogne et le Sud-Ouest sont les régions qui résistent le mieux à l’érosion des ventes en volume. En valeur, seule la Bourgogne progresse. Le Sud-Ouest montre également une certaine résistance en valeur avec une perte de valeur inférieure à 5 %. La chute est particulièrement dure pour Bordeaux. « Depuis 2010, Bordeaux a perdu 4.6 points de part de marché que se sont partagés la Loire (+2.1), la Vallée du Rhône (+1 pt), la Bourgogne (+0.7 pt), l’Aquitaine Sud-Ouest (0.5 pt) et le Languedoc-Roussillon (+0.4 pt) » commente FranceAgriMer.

Recul des AOC rouges

L’entrée par couleur montre que le recul des AOC en grande distribution est particulièrement le fait des vins rouges, qui représentent 56% des volumes vendus et 57 % de la valeur. Les AOP représentent 2.4 millions d’hl, en recul de 8.8 % par rapport à 2017, et 1.6 milliard d’euros, en retrait de 4.8%. Globalement toutes les couleurs sont en retrait en volume. Seule les AOP rosés progressent en valeur de 5 % par rapport à 2017 pour atteindre 587 millions d’euros de chiffre d’affaires.

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé