Accueil / Politique / L'accord commercial entre l'UE et le Japon en bonne voie
L'accord commercial entre l'UE et le Japon en bonne voie
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Exportations
L'accord commercial entre l'UE et le Japon en bonne voie

La Commission du commerce internationale du Parlement européen a voté favorablement, ce 5 novembre 2018, pour l'accord commercial qui régira les relations économiques entre le Japon et l'Union européenne.
Par Juliette Cassagnes Le 07 novembre 2018
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'accord commercial entre l'UE et le Japon en bonne voie
B

onne nouvelle pour les exportateurs français : ce lundi 5 novembre 2018, la Commission du commerce international « Inta » du parlement européen a donné son feu vert à l'accord « de partenariat économique » signé en juillet 2018 entre le Japon et l'Union européenne.

C'est une étape supplémentaire de franchie ; il reste désormais à attendre le vote final du parlement en session pleinière, qui doit avoir lieu en décembre prochain. Une fois cet accord approuvé, le parlement japonais devra lui-aussi le ratifier. Il pourra alors entrer en vigueur définitivement.

La fin des droits de douane élevés

L'accord de partenariat économique entre l’UE et le Japon supprimera à terme presque tous les droits de douane sur les marchandises. Il ouvrira les services, notamment le commerce électronique, le transport maritime, les services postaux, l'énergie et les télécommunications. Il créera aussi des règles communes pour le commerce bilatéral et des normes communes pour les deux blocs commerciaux.

L'agriculture et l'industrie alimentaire font partie des secteurs qui, selon les députés, bénéficieront le plus de l'accord, « en particulier les producteurs de vin, de porc et de fromage », explique le parlement dans son communiqué. Les droits de douanes sont particulièrement élevés sur ces produits : autour de 15% pour le vin et de 30% pour les fromages.

Selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (Fevs), l'accord protègera également une liste d’indications géographiques; pour les vins et spiritueux français, ce sont 33 noms qui sont intégrés dans cette liste et protégés au titre de l’accord.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé