Accueil / Viticulture / Trois cépages résistants dédiés aux jus de raisin
Trois cépages résistants dédiés aux jus de raisin
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Obtentions Bouquet
Trois cépages résistants dédiés aux jus de raisin

En phase finale de demande d’inscription, trois nouveaux cépages résistants au mildiou et à l’oïdium doivent participer à la construction d’une filière dédiée à la production de jus de raisin.
Par Alexandre Abellan Le 23 juillet 2018
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Trois cépages résistants dédiés aux jus de raisin
De gauche à droite, les cépages rouges Rebelia et Reclia, ainsi que le cépage blanc Recybel. - crédit photo : INRA
R

ebelia, Reclia et Recybel : résistants au mildiou et à l’oïdium, les trois cépages sélectionnés par l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) pour la production de jus de raisin affichent leur rébellion cryptogamique jusque dans leurs noms. Jugées ce 23 août pour une inscription au catalogue officiel par la commission d’examen du Comité technique permanent de la sélection (CTPS), ces variétés ont déjà passé avec succès leurs tests de Distinction, homogénéité et stabilité (DHS), ainsi que de Valeur agronomique, technologique et environnementale (VATE) sur les sites de l’Inra Vassal, de l’Institut Français de la vigne et du vin (IFV), ainsi que de la Chambre d’agriculture de l’Aude (CA11).

Cette batterie de tests ne s’est cependant pas penchée sur les caractères de résistance de ces trois cépages. « Le dispositif de test des résistances n’existait pas alors, nous avons suivi la procédure classique. Nous ne ferons pas d’allégation sur la résistance de ces cépages, mais ils ont été sélectionnés pour leur productivité et la qualité de leurs moûts (moins de sucre, plus d’acidité et un profil aromatique intéressant) » explique Hernán Ojeda, le directeur de l’unité expérimentale de Pech Rouge, qui a piloté cette sélection.

450 candidats

Financé par le Fonds unique interministériel, ce projet de recherche Fijus est né de la demande du groupe Foulon Sopagly de création d’une filière dédiée aux jus de raisins. Ce qui passe par la sélection de cépages dédiés. Sur les 450 candidats initiaux, dix ont été retenus. En plus des trois obtentions du défunt docteur Alain Bouquet*, il s’agit de six hybrides producteurs directs (Carubis, Farelia, Iloa, Flot rouge, Galibia et Silara) et d’un Vitis vinifera (Caralicante, issu d’un croisement de carignan et d’alicante). En 2017, ces sept variétés ont été inscrites par le CTPS au catalogue officiel. Il ne reste qu’aux trois cépages d’Alain Bouquet de les rejoindre pour se déployer dans le vignoble.

 

* : Rebelia est issu de rétrocroisements entre Muscadinia rotundifolia et Malaga Seedling, grenache noir, sémillon et Madina. Reclia est issu de rétrocroisements entre Muscadinia rotundifolia et Malaaga Seedling, puis cabernet sauvignon, grenache noir, merlot et muscat d’Hambourg. Recybel a été obtenu par rétrocroisements entre Muscadinia rotundifolia et Malaga Seedling, puis cabernet sauvignon, grenache noir, sémillion, Baroque et Alphonse Lavallée.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé