LE FIL

Surfaces AOP, volumes IGP, rendements VSIG...

Tout, vous saurez tout sur la production de vins français 2017

Jeudi 21 juin 2018 par Alexandre Abellan

Arides au premier abord, les tableaux des Douanes se révèlent être riches en enseignements.Arides au premier abord, les tableaux des Douanes se révèlent être riches en enseignements. - crédit photo : DR
En une infographie, découvrez que les vins gascons ont les plus hauts rendements français, que la Marne compte le plus de déclarants de récolte, etc.

En 2017, le vignoble français a produit 36,7 millions hectolitres de vins selon les derniers chiffres des Douanes. Au-delà du constat d’une récolte historiquement faible, les statistiques financières donnent une autre dimension à toute la diversité du vignoble français. Que ce soit en termes de spécialisation, de productivité, de structures… Le tout avec une précision et une rigueur administratives qui force le respect (ainsi, la petite AOC de France, le Gaillac blanc primeur, ne s’étend que sur 0,2003 hectare).

Parmi les enseignements de ces données, présentées ci-dessous en diagrammes, on retiendra que la Gironde est le premier département viticole (avec 114 554 ha, soit 15 % du vignoble national), Bordeaux étant également le leader des superficies AOC (25 % de la catégorie). Deuxième département viticole (80 841 ha, pour 11 % du vignoble français), l’Hérault est le premier en surface pour les vins de pays (61 072 ha, soit 31 % du total IGP).

Du plus grand au plus petit

Les Douanes permettent d’apprendre que le vin le plus produit en France sert à l’élaboration du l’AOC Cognac Fins Bois (2,8 millions hl pour 31 800 ha), suivi par les rouges d’IGP Pays d’Oc, qui affichent le vignoble le plus conséquent (avec 2,7 millions hl de vins rouges seulement, pour 51 100 ha dédiés), les vins de base du Champagne blanc (2,2 millions hl pour 33 900 ha). Au contraire, le vin le moins produit en France est corrézien, avec 5 hl de vin de paille rosé sur 3 ha.

Le passerillage est d’ailleurs à l’origine des plus faibles rendements moyens français. Dans le Jura, les vins de paille Arbois Pupillin et l’Étoile affichent des productions de 0,6 et 1,6 hl/ha. À l’autre extrémité du spectre, les plus fort rendements français sont obtenus par des VSIG blancs : 146 hl/ha pour la référence « Gascon », 135 hl/ha pour le colombard et 125 hl/ha pour l’ugni blanc. Des rendements moyens bien loin de celui national en 2017 : 49 hl/ha, un niveau à la faiblesse historique.
 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé