LE FIL

Le réveil des endormis

Les rosés d’Anjou Saumur sortent de l’ombre

Mardi 20 mars 2018 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 21/03/2018 15:49:14

Elisabeth Gabay MW anime la master class Rosés d'Anjou Saumur sur Prowein 2018.
Elisabeth Gabay MW anime la master class Rosés d'Anjou Saumur sur Prowein 2018. - crédit photo : Fédération des vins d'Anjou Saumur
Lors de Prowein, les rosés d’Anjou Saumur ont organisé le 18 mars une master class animée par Elizabeth Gabay MW. Une première action pour 2018 qui en promet d’autres.

Cela fait un an que la Fédération viticole de l’Anjou Saumur a pris en main sa promotion. « La réflexion s’est engagée, aujourd’hui, les rosés se jettent dans le bain » explique Fanny Pothier, chef de projet Rosés de la Fédération viticole de l’Anjou Saumur. La seconde région productrice de rosé de France veut insuffler une nouvelle impulsion à son produit, trop discret à son goût. La Master Class à Prowein, une première pour les trois appellations (Rosé de Loire, Cabernet d’Anjou et Rosé d’Anjou), est une réponse à cette dynamique pour porter l’existence des rosés. « Nous sommes la première région en rosé demi-sec, c’est un produit unique, sans concurrent. C’est une chance que nous devons saisir et utiliser » s’enthousiasme Fanny Pothier.

Opération CHR

Après Düsseldorf, la Fédération viticole d’Anjou Saumur fera étape à Nantes. Elle y lance en avril un évènement B tot B, ciblé CHR, pour mettre en avant ses différents vins autour de quatre thématiques : chenin, rouge, bulles et rosé. « L’objectif est notamment de convaincre les restaurateurs locaux de mettre à leur carte des rosés de leur région. Les rosés d'Anjour Saumur sont absents des tables ligériennes, certainement parce que leurs anciennes images leur colle à la peau. Par cet évènement, nous souhaitons montrer qu’il s’agit d’un trésor en sommeil, que leur qualité à évoluer vers des styles en adéquation avec les attentes des consommateurs » indique Fanny Pothier.

Reste une autre cible à séduire : les consommateurs. Si des campagnes radio et digitale sont en préparation, la Fédération réfléchit comment elle pourrait fédérer localement autour de cette couleur. Les rosés ne manquent pas d’idée et pourraient à nouveau surprendre.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé