LE FIL

Armagnac

Olivier Goujon dirige l’interprofession en communiquant

Jeudi 28 septembre 2017 par Alexandre Abellan

À 47 ans, le natif de Bergerac a quitté Épernay pour s’installer à Eauze. À 47 ans, le natif de Bergerac a quitté Épernay pour s’installer à Eauze. - crédit photo : BNIA
Quittant la Champagne pour son Sud-Ouest natal, le quadragénaire a pris la direction du bureau national de l’eau-de-vie de Gascogne.

Depuis la rentrée, Olivier Goujon est le nouveau directeur général du Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac (BNIA). Il succède à Sébastien Lacroix, qui a quitté le BNIA pour prendre la direction de l’observatoire économique de l’interprofession des vins du Rhône (InterRhône). Mais Olivier Goujon prend également les missions de Sandra Maréchal, qui a quitté ses fonctions de directrice de la communication du BNIA à la fin septembre 2016*. « Le conseil d’administration a fait le choix de recruter un directeur ayant la double casquette : gestion de projets et communication » résume Olivier Goujon.

A LIRE AUSSI

Denis Lesgourgues
"il y a toujours un consommateur français de cognacs et armagnacs !"
Interview de Sébastien Lacroix, Directeur du Bureau National Interprofessionnel de l’Armagnac
« L’Armagnac est une eau de vie d’auteur, de la vigne à la table »

Feuille de route

Diplômé du lycée viticole de Montagne Saint-Émilion, Olivier Goujon a un profil de communiquant particulièrement marqué. Après dix années à la communication institutionnelle de l’Union des Œnologues de France, il vient de passer quatre ans à la communication du Syndicat Général des Vignerons de la Champagne. Construisant son programme pour les prochaines années, Olivier Goujon se fixe comme cap de « stabiliser les marchés internationaux, pour éviter les soubresauts en dents-de-scie aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Russie, en Chine… La communication en France est également à relancer. »

Le BNIA est présidé depuis 2016 par le négociant Marc Darroze.

 

* : Après huit années au BNIA, Sandra Maréchal a pris la direction commerciale du domaine de Laguille (produisant de l’Armagnac, mais également des vins Côtes de Gascogne et du Floc de Gascogne).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé