Accueil / Commerce/Gestion / A Bergerac, le rouge en difficulté

Campagne vrac 16/17
A Bergerac, le rouge en difficulté

Les prix du vrac rouge est en chute depuis trois ans. Les producteurs font face à une baisse de la demande.
Par Bertrand Collard Le 22 septembre 2017
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
A Bergerac, le rouge en difficulté
Le Le cours moyen de campagne bergerac vrac rouge est descendu à 101 euros/hl en 16/17 alors qu'il avait culminé à 130 euros/hl en 2013/2014 - crédit photo : Pixabay
P

our la troisième année de suite, le prix du bergerac rouge chute. Le cours moyen de campagne est descendu à 101 euros/hl alors qu'il avait culminé à 130 euros/hl en 2013/2014. « Le millésime 2013 nous a porté tort. Il était de mauvaise qualité et cher. On a perdu des marchés. Maintenant, on rame pour vendre le bergerac rouge. Même à 850 ou 900 euros le tonneau (900 l), les acheteurs ne se bousculent pas alors que les producteurs ne couvrent pas leurs frais", assure une courtière.

Le gel a joué sur la commercialisation

« Au début, le marché était calme car y a eu une grosse production à Bergerac, Richard Allain, président de la cave de Sigoulès. Tout le monde a pris son temps. Mais les choses ont bougé après le gel et la baisse des prix qui était enclenchée depuis les vendanges s'est arrêtée. On est remonté à 900 950 euros du tonneau. Maintenant, tout le monde attend les vendanges. Pour ce qui nous concerne, il nous reste à peine 10 % de notre bergerac rouge, soit 2500 hl. On a freiné les ventes pour avoir de quoi approvisionner nos marchés réguliers. »

Les bergerac blancs, moelleux et rosés ont également vu leur prix chuter. Les producteurs ont dû céder sur les prix pour voir les échanges repartir à la hausse.

Pour l’appellation Monbazillac s'en sort bien mieux, ne subissant qu’un léger tassement de son cours moyen de campagne (329 €/hl, - 1 %), après quatre années successives de hausse. « Les gens sont perdus. Quand ils me demandent quoi faire je leur dit : du monbazillac » indique la courtière. 

A lire aussi

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé