Accueil / Gens du vin / Gwendeline Lucas prend la direction des vignobles Fayat

De Chablis à Bordeaux
Gwendeline Lucas prend la direction des vignobles Fayat

Avec trois domaines dans le Bordelais, le groupe de constructions et d'industrie Fayat commercialise 250 000 cols de vin par an.
Par Alexandre Abellan Le 11 août 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Gwendeline Lucas prend la direction des vignobles Fayat
À 32 ans, Gwendeline Lucas prend la tête de la filiale viticole du premier groupe familial du BTP français. - crédit photo : Groupe Fayat
T

ravaillant depuis 2010 pour les vignobles Clément Fayat, Gwendeline Lucas vient d’être promue au poste de directrice générale. La jeune diplômée du master Commerce International des Vins et Spiritueux de l'ESC Dijon pilotera les trois propriétés du groupe de BTP. Soit les châteaux La Dominique (29 hectares en production, Saint-Émilion), Clément Pichon (24 ha, cru bourgeois du Haut-Médoc) et Fayat* (12 ha, Pomerol).

Après avoir promu les vins Fayat sur les marchés français et export, Gwendeline Lucas est devenue la responsable commerciale de la filiale viticole du géant du BTP. La jeune chablisienne ayant eu à charge les relations avec la place de Bordeaux. Elle prend la suite de Jean-Myrtil Laurent, qui était en poste depuis 2014.

Racines corréziennes

Cinquante-et-unième fortune de France selon les estimations de Challenges, la famille Fayat se voit toujours terrienne. « J’ai de la terre accrochée à mes sabots. Je suis heureux de posséder des vignes. Ce qui me guide aujourd’hui s’appelle le plaisir » clame dans les plaquettes de ses propriétés Clément Fayat, le fondateur du groupe de BTP en 1957. Il a désormais cédé la direction du groupe à son fils, Jean-Claude Fayat.

 

* : À part le château la Dominique, les autres propriétés du groupe Fayat ont été rebaptisées par Clément Fayat. Le château Fayat a été nommé en 2010, réunissant les châteaux Prieurs de la Commanderie (acheté en 1984), la Commanderie de Mazeyres (acheté en 2000) et Vieux Bourgneuf (2006). Le château Clément Pichon a été baptisé ainsi en 1985, s’appelant précédemment château de Parempuyre (du nom de sa commune).

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé