LE FIL

 Je reprends ma lecture 
{{str_intro_2}}
{{str_intro_3}}
{{message_alert}}
 {{bt_suivant}} 

 Je réponds 

Action surprise

Les vignerons languedociens exigent le rétablissement des aides MC-MCR

Mardi 23 mai 2017 par Michèle Trévoux

Partie ce matin de Narbonne, la manifestation misait sur l’effet de surprise, mais s’est retrouvée face aux Compagnies Républicaines de Sécurité envoyées, et informées, par la préfecture.
Partie ce matin de Narbonne, la manifestation misait sur l’effet de surprise, mais s’est retrouvée face aux Compagnies Républicaines de Sécurité envoyées, et informées, par la préfecture. - crédit photo : Michèle Trévoux
Pour tarir le flux de vins espagnols à bas prix, le syndicat audois réclame au ministère le retour de l'aide européenne pour les Moûts Concentrés et Moûts Concentrés Rectifiés (MC-MCR).

Près de 200 viticulteurs ont défié les forces de l’ordre ce mardi 23 mai au péage du Boulou. A l’appel du syndicat des viticulteurs de l’Aude, ils ont été nombreux à se mobiliser pour manifester leur colère face à la dégradation du marché suite aux importations massives de vins espagnols et depuis peu de vins italiens. « Nous étions 4 000 à Narbonne en mars dernier. Malgré cette mobilisation, nous n’avons pas été entendus. Les discours vont se durcir et les actions se multiplier » a prévenu d’emblée Frédéric Rouanet, le président du syndicat, au départ de ce mouvement  à Narbonne, juste avant que le cortège de voitures ne prenne l’autoroute pour rejoindre, et bloquer, le péage du Boulou à la frontière espagnole.

A LIRE AUSSI

Enrichissement des vins aux MCR
On fait quoi en attendant 2018 ?
Gel, importations, sécheresse
Les vignerons audois préparent un coup d’éclat mardi

Les services de l’Etat avaient anticipé ce mouvement de grogne et les grands moyens ont été déployés pour contenir la colère des manifestants. Une cinquantaine de CRS les attendaient, alors qu’un hélicoptère de la gendarmerie survolait la zone. Un arrêté de la préfecture de l’Aude avait interdit le rassemblement. « Malgré nos nombreuses tentatives pour nous faire entendre, les problèmes auxquels est confrontée la viticulture de cette région n’ont toujours pas été pris en compte par l’Etat. Nous demandons au nouveau Ministre de l’Agriculture qu’il organise en urgence une réunion au niveau européen pour obtenir le rétablissement de l’aide européenne aux moûts concentrés. Nous ne bougerons pas tant que nous n’aurons pas obtenu un rendez-vous avec le Ministre » réclame Frédéric Rouanet à Gilles Giulani, sous-préfet dépêché sur place en négociateur.

"Des mois qu'on nous balade"

Cette mesure de régulation du marché, qui a été supprimée depuis les vendanges 2012, permettrait, selon le président des viticulteurs audois, d’éliminer 4 millions d’hectolitres de vins espagnols et de désengorger ainsi le marché. Peu de temps après, le sous-préfet annonce avoir obtenu un rendez-vous au Ministère le lundi 29 mai. Sans garantie de la présence du Ministre. Une proposition qui ne satisfait pas le président du syndicat qui attend un engagement ferme sur la présence du Ministre. L’exaspération des producteurs est manifeste « ça fait des mois qu’on nous balade. On nous avait déjà promis un rendez-vous au Ministère, qu’on n'a jamais eu. Cette fois, on est déterminés » lâche l’un d’entre eux, excédé.

Vers 10h30, les forces de l’ordre reçoivent l’ordre de faire évacuer les manifestants. Après quelques échauffourées, ceux-ci se replient dans le calme, mais ne baissent pas pour autant la garde. A 12h30, ils lancent une opération escargot sur l’A9. Ils obtiennent dans l’après-midi l’assurance d’une rencontre avec le Ministre après les législatives. Pas sûr que cela suffise à apaiser la colère vigneronne.

No comment

Dans la nuit du 17 au 18 mai, des actes de vandalisme ont été commis chez Vinadéis à Narbonne, un commando ayant tenté de vider une douzaine de cuves, a relaté l’Indépendant. L’efficacité du système d’alarme aurait limité les dégâts. L’action n’a pas été revendiquée et chez Vinadéis, c’est le silence radio sur cet événement tout comme au sein des manifestants dont bon nombre sont adhérents du groupement de producteurs audois.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé