Accueil / Commerce/Gestion / Pellenc investit dans sa filiale Bordeaux-Charentes

Machinisme viticole
Pellenc investit dans sa filiale Bordeaux-Charentes

Du sécateur au pressoir en passant par l'inévitable machine à vendanger, le constructeur rhodanien met en avant son offre avec deux nouveaux pôles de distribution flambants-neufs. Dans les vignobles de Cognac et de Gironde.
Par Alexandre Abellan Le 24 janvier 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Pellenc investit dans sa filiale Bordeaux-Charentes
Le site de Néac s’étend sur 23 000 mètres carrés (dont 4 000 m2 de bâtiments), celui de Segonzac occupera 20 000 m2 (pout 3 000 m2 de bâtiments). - crédit photo : Pellenc Bordeaux-Charentes
S

ur le premier semestre 2017, la filiale de distribution Pellenc Bordeaux-Charentes va ouvrir deux nouveaux pôles. Le premier en février sur la rive droite bordelaise, à Néac (au cœur de l’appellation Lalande-de-Pomerol) et le second en mai dans le vignoble de Cognac, à Segonzac (capitale du cru Grande Champagne). Les pôles assureront « sur leurs secteurs la distribution et la maintenance des matériels Pellenc, Péra et autres (Bodin, Calvet, Gimbre, Howard, Liverani...), de la vigne au chai » explique Christophe Chiarotto, le responsable occasion de Pellenc Bordeaux-Charentes, ce 20 janvier à l’Union de Guyenne (voir encadré).

Globalement, ces nouvelles implantations représentent un investissement de 15 millions d’euros. Le bassin viticole présente un fort potentiel en équipements, notamment pour les machines à vendanger (la Gironde en étant probablement le premier parc français).

Trois ans d’existence

Dirigée par Frédéric Beau, le directeur de Pellenc Bordeaux-Charentes, la base Pellenc de Néac deviendra le siège de la filiale régionale. Le pôle de Segonzac remplacera celui, devenu trop étroit, de Châteauneuf-sur-Charente. Pellenc Bordeaux-Charentes est né fin 2013, avec le rachat du concessionnaire Jacquejean et Fils, distributeur historique de New Holland à Saint-Laurent-du-Médoc. Précédemment, le distributeur Guenon possédait la carte girondine des matériels Pellenc.

Ce pôle médocain a servi de noyau pour le développement de la filiale, qui s’est progressivement implantée en Entre-deux-Mers (à Naujan-et-Postiac), en Charente (à Rouillac) et dans le Blayais (à Peujard). Cette implantation dans chaque zone viticole témoigne bien de la nécessité pour les matériels vitivinicoles d'être à proximité de leurs clients, notamment en termes de services après-vente.

Un concours national qui tombe bien régionalement

Ce 20 janvier, le groupe Pellenc remettait un sécateur Vinion 150 à la viticultrice Angélique Neau (domaine Daudigey, 30 hectares de vigne à Coirac), qui a remporté le premier concours du constructeur, lancé lors du dernier salon Vinitech. Ce concours, réalisé sous huissier de justice, a été remporté par Angélique Neau, viticultrice et aussi cliente de l'entreprise.

Christophe Chiarotto a remis ce 20 janvier le prix du concours à Angélique Neau.

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé