LE FIL

En attendant la Légion d'honneur

L’œnologue Denis Dubourdieu, homme de l’année Decanter

Vendredi 04 mars 2016 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 15/03/2016 11:00:26

Professeur de générations d’oenologues, Denis Dubourdieu rappelle souvent ce qu’il doit à ses maîtres, Emile Peynaud et Jean Ribéreau-Gayon.
Professeur de générations d’oenologues, Denis Dubourdieu rappelle souvent ce qu’il doit à ses maîtres, Emile Peynaud et Jean Ribéreau-Gayon. - crédit photo : Domaines Denis Dubourdieu
La revue anglaise sacre une figure du Bordelais, directeur et professeur universitaire, œnologue-conseil, vigneron… Et prochainement chevalier de la Légion d’honneur.

Après une année 2015 où sa santé aura inquiété Bordeaux, 2016 s’annonce ponctuée de consécrations pour le professeur Denis Dubourdieu. Fin mars, il recevra le ruban de chevalier de la Légion d’honneur, demandé par le ministère de l’Éducation nationale (décret publié ce 1er janvier). Il faut rappeler qu’après 40 ans d’enseignement universitaire, il dirige actuellement l’Institut des sciences de la vigne et du vin de Bordeaux (ISVV). Coauteur des deux tomes du Traité d’œnologie aux éditions Dunod, il aurait signé plus de 200 publications scientifiques et serait repris par plus de 7 000 articles de recherche ajoute la revue Decanter, qui en fait son homme de l’année 2016*. Au-delà de ses succès universitaires, le prestige des grands crus classés qu’il conseille n’est pas étranger à cette reconnaissance, en particulier le château d’Yquem, premier cru supérieur de Sauternes classé en 1855. Œnologue conseil réputé pour les vins blancs, il a une troisième casquette, celle de vigneron.

 
Je conseille ce que je pratique, comme j’enseigne ce que je pratique !
 

Après ses études à l’école d’agronomie de Montpellier, dont il est sorti ingénieur agronome et œnologue en 1972, Denis Dubourdieu s’est tourné vers la maîtrise et un doctorat à Bordeaux, faute de pouvoir s’impliquer immédiatement dans la propriété de son père, Pierre, le château Doisy-Daëne, deuxième cru classé de Barsac en 1855. Il dirige désormais quatre autres propriétés familiales : le château Cantegril (Haut-Barsac), le château Haura (AOC Cérons), le clos Floridène (AOC Graves) et le château Reynon (AOC Cadillac). Il y a un an, il a également passé un partenariat avec l'investisseur suisse Silvio Denz pour gérer le château Lafaurie-Peyraguey , premier grand cru classé de Sauternes.

Gérant toujours ses domaines avec sa femme Florence, Denis Dubourdieu est actuellement assisté par ses fils Fabrice et Jean-Jacques, le premier étant le directeur technique et le second le responsable du marketing.
 
*Parmi les précédents nominés, on trouve de nombreux Français, comme Jean-Pierre et François Perrin (en 2014), Aubert de Villaine (en 2010), Christian Moueix (en 2008), Anthony Barton (en 2007), Marcel Guigal (en 2006), Jean-Michel Cazes (en 2003) ou Jean-Claude Rouzaud (en 2001).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé