LE FIL

Cinéma 

La Bourgogne viticole à l'affiche dans « Premiers crus »

Dimanche 13 septembre 2015 par Juliette Cassagnes

Cinéma : la Bourgogne viticole à l'affiche dans « Premiers crus »
Cinéma

Très attendu en Bourgogne, le film « Premiers crus », de Jérôme Le Maire, avec Gérard Lanvin, Jalil Lespert, Alice Taglioni et Laura Smet, sortira sur les écrans de cinéma ce mercredi 23 septembre 2015.

L'histoire se déroule au cœur de la Bourgogne viticole, principalement en Saône-et-Loire et en Côte d'Or. Mêlant famille et terroir, le film soulève l'éternel problème de la transmission d'un domaine, entre un père et son fils. Un scénario qui rappelle quelque peu celui du film de Gilles Legrand, « Tu seras mon fils », sorti en 2011.

Le père, incarné par Gérard Lanvin, se désintéresse progressivement de son domaine, le conduisant quasiment à la faillite. Pour éviter la perte de ce domaine familial transmis de génération en génération, son fils Charlie, alors œnologue et célèbre critique de vin pour un guide, accepte de quitter Paris et de rechausser les bottes pour venir le secourir. Mais devenir viticulteur et se confronter à un métier qu'il ne connaît pas, sous le regard dubitatif de son père, n'est pas chose aisée. Il tente de changer les pratiques, en essayant des méthodes ancestrales de vinifications en amphore. Mais les visions des deux protagonistes sont évidemment bien différentes...

 

La production précise que les comédiens du film se sont préparés en amont du tournage pour incarner ces personnages évoluant dans le milieu viticole. Ainsi par exemple, Jalil Lespert, qui joue le rôle de Charlie, a suivi un stage auprès d'un oenologue "pour rendre encore plus crédible son personnage de critique réputé". Quant au tournage, celui-ci a eu lieu à l'automne 2014 dans le vignoble de la Côte chalonnaise, à Mercurey et Rully notamment (Saône-et-Loire), ainsi qu'en Côte de Beaune ; 300 figurants de la région ont été recrutés pour jouer les rôles d'ouvriers agricoles pendant les vendanges.

Le film est-il aussi bon que le casting est beau ? A priori, tout dépend de la région d'où l'on vient... Pour le magazine Premiere, il s'agit là de « l’un des scénarios les plus cousus de fil blanc. Car le parcours de cet œnologue à succès qui revient au pays pour sauver l’exploitation de son père évoque, malgré un casting sympathique, un téléfilm sans âme ». Pour le Bien Public, quotidien local qui a pu voir le film en avant-première à Beaune, le jeudi 3 septembre, en présence de Gérard Lanvin et du réalisateur, Premiers crus est un film « authentique, avec de très belles images de vignobles. Le duo d’acteurs père-fils entre un Gérard Lanvin, désabusé mais plein d'humanité, et Jalil Lespert sûr de lui est aussi une réussite ». Plus modéré, le site Dijon-Beaune Mag évoque un film « porté par les bons sentiments, de belles images et pas mal de stéréotypes sur la famille, le film de Jérôme Le Maire se déguste avec plaisir et sans grand cérémonial, comme un vin plus fruité que long en bouche ». 

[illustration: affiche du film "Premiers crus", de Jérôme Le Maire]

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé