Accueil / Commerce/Gestion / Marché mondial du rosé : Cinq chiffres révélateurs (et qui peuvent être utiles)
Marché mondial du rosé : Cinq chiffres révélateurs (et qui peuvent être utiles)
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Marché mondial du rosé : Cinq chiffres révélateurs (et qui peuvent être utiles)

Par Marion Ivaldi Le 20 avril 2015
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Marché mondial du rosé :  Cinq chiffres révélateurs (et qui peuvent être utiles)
L

ors son Conseil spécialisé du 15 avril, FranceAgriMer a présenté les principales tendances résultant de l'Observatoire économique des rosés que l'Office réalise en partenariat avec le CIVP (Centre interprofessionnel des vins de Provence). Cet Observatoire permet d'extraire quelques chiffres clés dont il est rarement question.

 

Les rosés représentent 10% de la consommation mondiale

Le déséquilibre entre l'offre et la demande observé pour la filière rosé française (premier producteur au monde) tranche avec un presque équilibre au niveau mondial. La consommation de la planète atteint les 24 millions d'hl en 2013, soit 10% de la consommation mondiale de vin. La production avoisine les 23,8 millions d'hl. Les échanges internationaux en matière de rosés sont encore faibles. En 2013, 35% des volumes produits ont traversés une frontière. « Il s'agit de produits proprement destinés à l'auto-consommation » explique FranceAgriMer qui note une stabilisation des importations chez les principaux pays européens acheteurs de rosés. Cette stabilisation semble « indiquer une progression moins forte de la demande ».

 

Seuls deux pays concentrent 50% de la consommation mondiale

La France est le premier consommateur au monde de vin rosé. Les volumes consommés par l'Hexagone ne cessent d'augmenter : entre 2003 et 2013, ils ont progressé de 50%. La part qu'occupe le vin rosé dans la consommation de vin en France est aisni passée de 17% en 2003 à 30% en 2013. Le second pays consommateur est les Etats-Unis qui, en ajoutant la consommation française, absorbent 50% de la consommation mondiale.

 

 

2 millions d'hl importés en France

La France a importé 2 millions d'hl de rosé en 2013 (premier pays importateur au monde), contre 1 million en 2014. Le chiffre de 2 millions représente, à lui seul, un quart des importations mondiales de rosé. « En 2013, le principal fournisseur de la France est l'Espagne » commente FranceAgriMer. Les importations sont le résultat d'un déséquilibre entre l'offre et la demande. En 2013, la France a produit près de 7 millions d'hl pour une consommation qui atteint les 9 millions d'hl.

 

 

La France est le quatrième exportateur

Si l'Hexagone est premier producteur et importateur, il reste au pied du podium du point de vue des exportations avec 0,9 million d'hl expédié (en 2013). « La France ne se positionne pas de la même façon que ses concurrents car la majeure partie de sa production est destinée à un marché intérieur où la demande est conséquente » explique FranceAgriMer. Les principaux pays exportateurs sont l'Espagne (3,1 millions d'hl), l'Italie (2,7 millions d'hl) et les Etats-Unis (1,1 million d'hl).

 

 

L'Afrique du Sud exporte 0,7 million d'hl

Sur le marché mondial du rosé, l'Afrique du Sud fait figure d'outsider. Le pays a exporté 0,7 million d'hl en 2013, soit presque autant que la France. Une partie des volumes vendus par le pays l'ont d'ailleurs été à... la France. L'année 2013 fait véritablement figure de rupture pour les vins sud africains. Sur les quatre années précédentes, les ventes extérieures ne dépassaient pas les 0,3 million d'hl.

 

Pour lire l'intégralité de l'analyse du marché mondial des rosés par FranceAgriMer et le CIVP, c'est par ici

 

Crédit photo : pixabay.com

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Hauts-de-Seine - Alternance/Apprentissage
Rhône / Savoie - Alternance/Apprentissage
Gironde - Contrat d'intérim
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé