Accueil / Viticulture / Action Pin lance trois produits antistress pour la vigne
Action Pin lance trois produits antistress pour la vigne
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Salon Sival
Action Pin lance trois produits antistress pour la vigne

Action Pin enrichit sa gamme de trois produits : l’un contre l’échaudage, l’un contre le stress hydrique et le dernier pour stimuler la vie des sols. Elle les présente sur le salon Sival à Angers.
Par Christelle Stef Le 17 janvier 2023
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Action Pin lance trois produits antistress pour la vigne
Dégâts d'échaudage observés en Alsace en juillet 2022 - crédit photo : Frédéric Schwaerzler
L

a société Action Pin profite du salon Sival qui se déroule du 17 au 19 janvier au Parc des expositions d’Angers (Maine et Loire) pour présenter sa nouvelle gamme de produits antistress abiotiques. Heliopolis est à base d’un mélange de dérivés terpéniques (terpènes de pin et béta-carotène). Selon la firme, une fois appliqué sur la plante, ce produit forme une barrière physique la protégeant ainsi des coups de soleil. Il limite également l’évapotranspiration. En vigne, il s’applique entre le stade BBCH 69 (fin de la floraison) et jusqu’à 7 jours avant la récolte, à la dose de 1 l ou de 2 l/ha, avec un intervalle de 7 jours entre les applications s’il est utilisé à 1 l ou de 14 jours s’il est utilisé à 2 l. Il est limité à quatre applications par hectare et par an.

Synchro Natural est un antistress hydrique qui contient un mélange de différentes espèces de microalgues. En vigne, il peut s’appliquer dès la sortie de l’hiver en préventif ou dès l’apparition d’un stress. Il s’utilise à la dose de 3 l/ha avec un intervalle de 15 jours entre chaque application. Il est possible d’en effectuer jusqu’à six au cours de la saison. Il est autorisé en bio.

Amalgerol Essence est un produit liquide à base d’extraits végétaux, qui s’applique au sol ou en ferti-irrigation. Il stimule la vie microbienne, favorisant ainsi la décomposition des résidus végétaux et la production de matière organique. En vigne il s’utilise à tous les stades à la dose de 3 l/ha, à raison de 5 applications max par an. Il est autorisé en bio.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé