Accueil / Gens du vin / 🍷Un label à l’abordage du Bordeaux bashing 🏴‍☠️
🍷Un label à l’abordage du Bordeaux bashing 🏴‍☠️
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Bordeaux Pi(c)rate
🍷Un label à l’abordage du Bordeaux bashing 🏴‍☠️

Frères de la côte de Bordeaux, des vignerons girondins unissent leurs typicités sous le pavillon "Bordeaux pirate" afin d'écumer les réseaux sociaux et commerciaux en les abordant avec leurs individualités désarmant les critiques habituelles contre Bordeaux.
Par Alexandre Abellan Le 14 janvier 2023
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
🍷Un label à l’abordage du Bordeaux bashing 🏴‍☠️
Le collectif Bordeaux Pirate est né de la mobilisation de quatre vignerons Laurent Cassy (château Chillac), Laurent David (château Edmus), Jean-Baptiste Duquesne (château Cazebonne) et Fabien Lapeyre (château La Peyre). - crédit photo : Samuel le Photographe pour Bordeaux Pirate (les bagues du scénariste Éric Corbeyran, membre du jury de dégustation 2022)
B

ordeaux picrate ! 52 cuvées bordelaises vont pouvoir hisser le drapeau noir : le logo "Bordeaux pirate", directement du groupe créé sur Facebook en décembre 2019 pour porter « toutes les initiatives qui font sortir Bordeaux de son image par trop poussiéreuse ! Le Bordeaux se réinvente, parlons-en ! », comme l’indique la page réunissant plus de 3 000 membres.

Sous ce logo de gentilshommes de fortune, les cuvées respectent certaines règles. Comme n’être commercialisées qu’en réseau traditionnel (cavistes, restauration… mais pas en grande distribution), que chaque domaine soit certifié bio (ou au minimum en conversion bio) et avec des « vins garantis sans défaut, pour promouvoir l’originalité et la qualité » pose le vigneron Jean-Baptiste Duquesne, qui préside l’association Bordeaux Pirate, et pour qui ce label sur la bouteille se veut « un argument commercial anti-Bordeaux bashing », avec comme « clé d’entrée, une nouvelle façon d’incarner Bordeaux ». Pour valider la qualité des vins, un jury de sélection s’est tenu le 28 novembre 2022, avec 79 cuvées dégustées par des professionnels non-vignerons (consultants, cavistes, sommeliers, journalistes…).

Reprendre notre destin en main

Alors que les vins bordelais font face à une crise commerciale d’ampleur, « on veut reprendre notre destin en main : en se bougeant et innovant » indique Jean-Baptiste Duquesne, qui milite pour un « syndicat qui représente des vignerons passionnés ». Visant une à deux dégustations de sélection par an, le collectif est ouvert aux adhésions (200 € pour les domaines de moins de 10 ha, 400 € au-delà).

De premiers évènements sont prévus en 2023.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
Les Bordeaux Pirates Le 15 janvier 2023 à 11:11:39
Merci pour votre article. On est fermement décidé de montrer un autre visage pour le vin de Bordeaux !
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé