Accueil / Viticulture / Le robot Traxx 2 passe à la polyvalence et à l'hydrogène dans les vignes
Le robot Traxx 2 passe à la polyvalence et à l'hydrogène dans les vignes
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Enjambeur pour vigne étroite
Le robot Traxx 2 passe à la polyvalence et à l'hydrogène dans les vignes

Exxact Robotics annonce la commercialisation de la première série de robots Traxx revus et corrigés pour les travaux combinés. Un autre prototype intègre une motorisation à hydrogène.
Par Vincent Gobert Le 29 novembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le robot Traxx 2 passe à la polyvalence et à l'hydrogène dans les vignes
La nouvelle mouture du robot enjambeur pour vignes étroites Traxx et dévoilée au Vinitech 2022 devient polyvalente. Un nouveau prototype embarque une motorisation à hydrogène. - crédit photo : Vincent Gobert
L

e groupe Exel débarque au salon Vinitech avec deux surprises issues de la R&D d'Exxact Robotics, sa filiale robotique. D'une part, le robot enjambeur Traxx est revu. Sa 5ème génération est tout d'abord dotée d'un moteur thermique diesel de 56 ch., au lieu d'un moteur essence, "apportant puissance, couple et autonomie, afin de répondre aux besoins des différents outils du marché", décrit le constructeur. Ensuite, le robot enjambeur bénéficie d'un nouveau porte outils, développé en interne sur la base des travaux réalisés chez Préciculture. Le positionnement des outils est désormais en "tiré". Le but est aussi de faciliter la réalisation de travaux combinés, comme intercep et tonte, par exemple. D'autres outils seront testés pour élargir encore le potentiel du robot. Enfin, la société ne commercialisera pas deux robots mais un seul : un Traxx au format unique et polyvalent, par l’interchangeabilité des outils entre le travail du sol et la pulvérisation. Enfin le transfert industriel est acté : les Traxx sont en cours de production dans l’usine Préciculture. Le prix donné pour s'offrir l'un des premiers modèles est de 145 k€ avec les options travail du sol, ou 165 k€ en pulvérisation. La location va aussi être proposée, pour environ 2 500 à 3 000 € par mois, accompagnement inclus. Dix machines sont d'abord fabriquées. La moitié sont déjà réservées. 

Concept de motorisation à hydrogène

La seconde surprise bordelaise est la révélation d'un prototypage écologique de Traxx avec l'usage d'un nouveau carburant, l'hydrogène. Pour cela, Exxact Robotics, centre de recherche du groupe Exel Industries, et Fétis Group, via sa filiale Dintec, unissent leurs forces. Ce partenariat donne naissance au Traxx Concept H2, premier tracteur viticole autonome à hydrogène vert. Dans le détail, Dintec a conçu un groupe de puissance hydrogène (GPH) comprenant la pile à hydrogène, le stockage d’hydrogène, le contrôle commande sécurisé de l’ensemble et son intégration dans la machine. Pour ce système, la pile à combustible hydrogène standard issue du marché routier (bus, camions, etc.) a été personnalisée pour intégrer toutes les fonctionnalités nécessaires à une utilisation agricole.

"Avec Traxx Concept H2, l’enjeu est de démontrer, tester et expérimenter une intégration de pile à combustible hydrogène dans un enjambeur viticole autonome, annonce Exxact Robotics. Mais aussi la sécurité, l’ergonomie et les solutions de recharge". Le constructeur précise en outre que des essais réels en vigne seront réalisés conjointement avec des partenaires clients dès la saison 2023. S'ils font preuve d'efficacité, la solution trouvée aura le mérite de s'inscrire dans un usage durable et plus propre que celles au diesel, moins lourde que les engins qui comportent plus de batterie - 500 kg de moins environ-, et aussi plus rapidement rechargeable - dans les 10 minutes. Exxact Robotics ne communique encore aucune image, et maintien le suspense. 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé