Accueil / Viticulture / Sabi-Agri met au point un enjambeur autonome
Sabi-Agri met au point un enjambeur autonome
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Prototype de robot chenillard
Sabi-Agri met au point un enjambeur autonome

Le constructeur de l’Alpo décline son enjambeur électrique en robot. Son petit nom : Zilus. Signe distinctif : il se déplace sur des chenilles.
Par Vincent Gobert Le 24 novembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Sabi-Agri met au point un enjambeur autonome
Le constructeur clermontois Sabi-Agri met au point un enjambeur électrique à chenilles complètement autonome. - crédit photo : Sabi-Agri
A
près la Zilus Box, place au Zilus ! Sabi-Agri avait lancé l’an dernier un module électronique d’autoguidage rendant l’enjambeur Alpo autonome. Aujourd’hui, le constructeur clermontois franchit une nouvelle étape. Il est sur le point de dévoiler son dernier-né : un enjambeur chenillard autonome ! La diversification est donc double. Car non seulement Sabi-Agri troque les roues contre des chenilles. Se faisant, il vise une meilleure performance en traction et un moindre tassement des sols. Mais en plus, l’automoteur ne comporte plus de pilote. Pire, il n’y a plus de poste de pilotage ! La Zilus Box a donc fait du chemin : le pack Lidar, GPS RTK, camera 3D et guidage de direction s’est transformé en robot enjambeur au châssis inédit. En effet, l’architecture semble considérablement renforcée. Une seule arche fait la liaison entre les deux longerons épaissis qui abritent les batteries.
 
Electrique et collaboratif
 
D’après les premières informations disponibles, ce Zilus resterait dans l’ADN de Sabi-Agri. Car ce prototype de robot enjambeur est toujours électrique. Il est également d’abord présenté pour le travail du sol, avec un cultivateur derrière chaque train de chenilles. Mais les solutions électriques pour le rognage, la tonte ou la pulvérisation apparaissant, il est tout à fait possible d’envisager cet appareil pour ce genre de tâches. Enfin, le constructeur le présente comme opérationnel pour du travail collaboratif, en duo avec l’Alpo. Histoire d’améliorer la productivité, et de garder un œil sur le robot. Clin d’œil ou non, Zilus est aussi le nom de genre de certaines coccinelles américaines. Des coccinelles sur des chenilles, du jamais vu ! 
 
 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé