Accueil / Viticulture / Le tracteur viticole électrique de Sabi-Agri devient robot
Le tracteur viticole électrique de Sabi-Agri devient robot
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Machinisme
Le tracteur viticole électrique de Sabi-Agri devient robot

L’entreprise française vient de lever 8 millions d’euros et compte commercialiser ses premiers robots électriques autonomes aux vignerons dès cette campagne.
Par Marion Bazireau Le 10 octobre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le tracteur viticole électrique de Sabi-Agri devient robot
« Forts de plus de 15 000 heures de retour terrain, nous sommes prêts à déployer une nouvelle génération de robots » annonce Sabi-Agri. - crédit photo : Sabi-Agri
«

Nous allons dévoiler notre premier robot tout terrain sur le Vinitech » se réjouit Laure Prévault Osmani, directrice générale et co-fondatrice de Sabi-Agri.

Ce 7 octobre, l’entreprise du Puy-de-Dôme, qui double déjà son chiffre d'affaires chaque année, annonce une levée de fonds en Série de 8 millions d’euros auprès de ses investisseurs historiques et d’un nouveau partenaire, Cita. « Elle va nous permettre de poursuivre le développement commercial de nos tracteurs électriques, qui marchent très fort, avec 50 exemplaires dans les vignobles français et italiens, et de viser le leader sur de la robotique agroécologique ».

Deux options vont s'offrir aux vignerons: acheter un robot 100% autonome, avec un siège conducteur vide, et une autonomie de 5 à 10 h en fonction des tâches, par exemple de 8h sur un désherbage mécanique simple, « mais, pour respecter la législation, nécéssitant une présence humaine, comme pour Naïo ou Vitibot », ou installer sur leur tracteur Alpo le Zilux Box, un boîtier repéré par notre confrère Vincent Gobert sur le salon de la robotique agricole Fira offrant divers degrés d’autonomie, à commencer par le suivi de ligne.

Différents vignobles et terroirs

Sabi-Agri et ses distributeurs (Guenon, Alabeurhte, Rullier...) veulent profiter du salon Bordelais pour déployer leur robot dans différents vignobles et terroirs lors de la prochaine saison, avant une commercialisation à plus grande échelle.

« Notre robot va fonctionner avec les mêmes composantes technologiques que nos tracteurs, sur lesquels nous avons 15 000 heures de retours dans des conditions climatiques ou de pentes différentes. Tout est câblé pareil, il ne nous reste qu'à finaliser la mise au point d’algorithmes spécifiques » poursuit Laure Prévault Osmani, directrice générale et co-fondatrice de Sabi-Agri.

La vision et le projet de Sabi-Agri sont soutenus par la Commission Européenne à travers le programme EIC Accelerator dont elle est lauréate.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé