Accueil / Viticulture / Cinq ans de recherche pour venir à bout du mildiou de la vigne
Cinq ans de recherche pour venir à bout du mildiou de la vigne
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Bordeaux
Cinq ans de recherche pour venir à bout du mildiou de la vigne

L’ISVV, l’Inrae, l’université de Bordeaux, Bordeaux Sciences Agro, et l’IFV s’associent pour trouver de nouveaux moyens de lutte contre le mildiou.
Par Marion Bazireau Le 22 novembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Cinq ans de recherche pour venir à bout du mildiou de la vigne
Tâches symptomatiques du mildiou sur vigne. - crédit photo : DR
L

’union fera-t-elle la force ? Pendant cinq ans, une équipe pluridisciplinaire de l’Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) associant l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae), l’université de Bordeaux, Bordeaux Sciences Agro et l’Institut français de la vigne et du vin (IFV) va entreprendre des travaux « centrés sur des fronts de science jusqu’ici peu explorés », comme la compréhension de la phase sexuée du cycle de vie de l’agent pathogène.

Quantifier et limiter l’inoculum

Officialisée ce 17 novembre, la chaire « Alexis Millardet », en hommage au professeur de botanique découvreur de la « bouillie bordelaise », veut notamment développer des outils de quantification de l’inoculum de mildiou dans le sol, et mettre au point de techniques préventives pour limiter les épidémies.

Avec le concours de la Fondation Bordeaux Université, la chaire bénéficie du soutien en mécénat de trois propriétés prestigieuses : le château Ausone, le Château Cheval Blanc et Petrus. Ces trois domaines sont associés à la gouvernance du programme.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (3)
Fabien00 Le 02 décembre 2022 à 06:49:58
@Cire37 @Viti33 Pourriez-vous être plus clair ? En l'état on pourrait croire que vous êtes complotistes ?
Signaler ce contenu comme inapproprié
Cire37 Le 25 novembre 2022 à 07:48:18
Encore une volonté de noyer le poisson ! La solution existe mais n'intéresse pas les industriels de la chimie . Bonne chance
Signaler ce contenu comme inapproprié
Viti33 Le 22 novembre 2022 à 21:50:05
Quand la recherche se penche enfin sur des pistes lancées par le terrain depuis plusieurs années. On a déjà plus de 5 ans de retard. Mieux vaut tard que jamais...
Signaler ce contenu comme inapproprié

© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé