Accueil / Viticulture / Les vignes du Beaujolais passent entre les gouttes des dégâts de grêle
Les vignes du Beaujolais passent entre les gouttes des dégâts de grêle
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Ouf !
Les vignes du Beaujolais passent entre les gouttes des dégâts de grêle

Des grêlons sont tombées sur des zones du Beaujolais, avec des impacts variables selon les zones viticoles d’après les premiers retours.
Par Alexandre Abellan Le 07 juin 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les vignes du Beaujolais passent entre les gouttes des dégâts de grêle
« Il y a du mal, mais ce n’est pas non plus la fin du monde » souligne Emmanuel Jambon. - crédit photo : Nicolas Chaffurin (Château Bel Air)
Â

« Comme dans beaucoup de régions françaises, le Beaujolais a subi des orages assez violents les vendredi 3 et samedi 4 juin » indiquent à Vitisphere les Organismes de Défense et de Gestion du Beaujolais, précisant que « vendredi soir, un orage s'est abattu sur une zone allant de Tarare à Belleville. Cette même zone en ajoutant des communes sur son passage a été à nouveau touchée la nuit de samedi à dimanche avec une succession d'orages de grêle dont certains ont frôlé les intensités les plus fortes qu'on puisse connaître dans l'échelle des orages. »

Tout juste achevée, la fleur laissait la place à la chute des capuchons. Et des chutes de grêlons localement. D’après les premiers retours, les impacts restent globalement circonscrits : il y a des impacts, mais limités entend-on dans le vignoble. « Quand on regarde les feuilles comme ça, on a l’impression qu’il n’y a rien, que c’est bon. Mais sur les grappes, on voit qu’il y a des impacts. Des baies sont légèrement fendues » rapporte Nicolas Chaffurin, le directeur du château de Bel-Air (l’exploitation du lycée viticole de Belleville). Sur 14 hectares en production, 6 ha seraient touchés (4 ha de gamay et 2 ha de chardonnay). Alors que le vent sèche actuellement le vignoble, « on va traiter et voir comment ça évolue ».

On a échappé au pire

« Il n’y a pas de gros impacts. On s’en sort plutôt bien dans les crus » indique Emmanuel Jambon, à la tête des domaines Jambon à Saint-Lager (en Brouilly), faisant état d’impacts épars : « je ne pense pas que la récolte soit compromise par ces orages de grêle. Comme il y a eu de gros grêlons et beaucoup d’eau, il y a moins de mal que de petits grêlons avec du vent. » Conseiller viticole à la chambre d'agriculture du Rhône, Nicolas Besset confirme des dégâts globalement réduits : « c’est diffus, on a échappé au pire. Localement il y a des dégâts, mais on n’a pas encore de vision globale. »

« Des dégâts sont à constater, mais il est difficile à ce stade d'évoquer un impact sur la récolte à venir » confirment les ODG du Beaujolais, notant que « des estimations seront faites dans les prochains jours et à ce moment-là, nous pourrons évaluer les appuis nécessaires que les viticulteurs touchés auront certainement besoin ».

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente / Charente-Maritime / Deux-Sèvres ... - CDI
Côte-d'Or - Alternance/Apprentissage
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé