Accueil / Commerce/Gestion / Moins de vins en hémisphère Sud n’est "pas un mauvaise nouvelle"
Moins de vins en hémisphère Sud n’est "pas un mauvaise nouvelle"
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Retour à la normale
Moins de vins en hémisphère Sud n’est "pas un mauvaise nouvelle"

La vendange 2022 dans le nouveau monde viticole marque une baisse globale après de généreux millésimes 2020 et 2021 rapporte l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin.
Par Alexandre Abellan Le 03 mai 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Moins de vins en hémisphère Sud n’est
« Cette baisse enregistrée est liée à un niveau de production extrêmement élevé en 2021 du fait de conditions climatiques favorables » indique Pau Roca. - crédit photo : OIV
L

es vendanges 2022 ont été moins généreuses qu’en 2021 pour l’Argentine (10,85 millions d’hectolitres de vin, -13 % par rapport à l’an passé), l’Australie (13,45 millions hl, -5 %), le Chili (12,10 millions hl, -10 %) et le Brésil (3,24 millions hl, -10 %). « Globalement, nous anticipons une baisse de la production de vin en 2022 dans l’hémisphère sud. Ceci n’est pas nécessairement une mauvaise nouvelle » indique en visioconférence de presse, ce 27 avril, Pau Roca, le directeur général de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV), précisant que « cette année, nous nous attendons à des vendanges qui reviennent dans les moyennes ». Un retour à l’équilibre qui permettrait de détendre les marchés mondiaux, dans l’expectative face aux conséquences internationales de l’invasion russe de l’Ukraine.

Soulignant qu’« il faut prendre ces statistiques comme étant une estimation préliminaire », Pau Roca indique que la baisse de production en Amérique du Sud est causé par des gels tardifs (en octobre 2021) et des orages de grêle (en décembre 2021 et février 2022). En Océanie, les vendanges sont en hausse avec un retour à la normale pour la Nouvelle-Zélande (3 millions hl, +13 %). En Afrique du Sud, la récolte de 10,65 millions hl serait légèrement supérieure à la moyenne quinquennale. « À l'exception de la Nouvelle-Zélande et de l'Afrique du Sud, tous les autres grands pays producteurs de vin de l'hémisphère Sud devraient voir leurs niveaux de production pour 2022 baisser » résume un communiqué de l’OIV.

 

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente / Charente-Maritime / Deux-Sèvres ... - CDI
Côte-d'Or - Alternance/Apprentissage
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé