Accueil / Viticulture / Renaissance d’un vignoble dans la vallée de la Roya
Renaissance d’un vignoble dans la vallée de la Roya
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Après le déluge
Renaissance d’un vignoble dans la vallée de la Roya

A La Brigue, une association d'habitants, créée suite à la tempête Alex, rénove des terrasses historiques et s'apprête à replanter de la vigne pour renouer avec l'histoire viticole de cette partie de la vallée, autrefois italienne.
Par Olivier Bazalge Le 20 avril 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Renaissance d’un vignoble dans la vallée de la Roya
Sous le massif dédié à la pratique de via ferratta, les terrasses rénovées de La Brigue sont prêtes à accueillir les pieds de vigne - crédit photo : Association La Ciappea
C

onseillère viticulture à la chambre d’agriculture du Var, mais également détachée chez les voisins des Alpes-maritimes depuis 25 ans, Garance Marcantoni imaginait depuis longtemps un potentiel viticole certain à cette partie haute de la vallée de la Roya, cette zone escarpée aux frontières de l’Italie si durement touchée par la tempête Alex il y a deux ans. « Dans l’ensemble de la vallée, on a pu compter jusqu’à 1000 ha de vignes jusqu’à la fin du 19ème siècle», dévoile-t-elle, « ensuite disparues en raison d’un exode de ces vallées reculées. Dans le contexte d’évolution climatique que nous connaissons, beaucoup de paramètres rendent à présent cohérente la culture de la vigne dans ce secteur ».

Peu de temps après le passage de la tempête Alex, une association, la Ciappea, s’est formée dans le village de La Brigue, où le vignoble était tombé en désuétude depuis les années 1960. « Nous sommes dans un village qui était italien jusqu’à la fin de la 2ème guerre mondiale et le traité de Paris de 1947. Le changement de population et l’exode rural ont conduit à l’abandon de la vigne », situe Virgile Ganne, professeur des écoles et membre du bureau de la Ciappea, « mais les restanques sont toujours là, sur 2,5 km au-dessus du village, et le passage de la tempête a soudé les habitants qui se sont retrouvés dans un tel projet de remise en état des restanques et de réimplantation du vignoble ».

Les terrasses avant rénovation - DR

Terrasses et conservatoire

Robert Alberti, un ancien du village, a connu l’époque de la vigne et des vendanges. Il fait figure de mémoire du lieu et a été à l’initiative d’une multitude de projets patrimoniaux dans la vallée. « Nous avons donc sélectionné une quarantaine de terrasses établies sur un bande de 200 mètres, que nous comptons finir de remettre en état à la fin de l’année 2022. La moitié est déjà faite », reprend le professeur des écoles.

Suite à la tempête, un viticulteur de Vaucluse a fait don de plusieurs centaines de pieds de roussanne et marsanne, et les 15 premières restanques seront plantées en mai. « Chaque propriétaire foncier gardera la gestion de sa restanque mais l’association va en dédier sept à la création d’un conservatoire de cépages patrimoniaux des Alpes-Maritimes, Ligurie, Piémont, mais aussi de variétés rares », abonde Virgile Ganne.

Suivi technique d'évaluation

L’association espère planter 50 pieds de 20 variétés différentes entre 2022 et 2024, afin de mener une étude qui sera coordonnée par Garance Marcantoni. « L’adaptabilité des différentes variétés au terroir de la Roya sera évaluée sur le terrain puis en cave. Cinq ans de suivi scientifique et technique sont prévues pour mener à bien cette évaluation. A partir des données recueillies, nous voulons fédérer plusieurs communes pour développer le vignoble dans toute la vallée et permettre l’installation de jeunes agriculteurs », abonde la conseillère viticole.

La Négrette de Nice ou la Roussanne figurent dans la liste des variétés classiques à planter, « mais aussi des raretés des collections nationales, comme le Calitor, le Blancorna ou le Bouteillan Nori », déroule Grance Marcantoni. Et pourquoi pas envisager une nouvelle dénomination dans le futur pour ce vignoble établi à 700m d’altitude ?

L'association La Ciappea a permis de rénover les terrasses - DR

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé