Accueil / Commerce/Gestion / Jean-Michel Wilmotte signera le nouveau siège de l’interprofession du Cognac

En chantier
Jean-Michel Wilmotte signera le nouveau siège de l’interprofession du Cognac

Le promoteur Redman et l'architecte Jean-Michel Wilmotte ont été choisis par l'interprofession des vins du Cognac pour mener à bien le projet de nouveau siège interprofessionel. Celui-ci sera construi au coeur de la ville et accueillera toute la filière dans un lieu unique.
Par Olivier Bazalge Le 06 avril 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Jean-Michel Wilmotte signera le nouveau siège de l’interprofession du Cognac
Jean-Michel Wilmotte a été choisi par le BNIC au terme d'un appel d'offres remporté aux côtés du promoteur Redman - crédit photo : DR
S

i le projet définitif du nouveau siège du bureau national interprofessionnel du Cognac (BNIC) « ne sera dévoilé qu’à l’été 2022 », comme l'annonce un communiqué, l'interprofession vient de livrer son verdict quant au choix du constructeur de ce bâtiment. « À l’issue d’un appel d’offres, le BNIC a décidé de confier le projet de construction de son nouveau siège au promoteur Redman, associé à l’architecte Jean-Michel Wilmotte », poursuit le communiqué du BNIC.

Créateur de sa propre agence à Paris, Jean-Michel Wilmotte « a travaillé sur près d’une centaine de projets à travers le monde comme, très récemment, le Grand Palais éphémère à Paris. Le cabinet Redman est un acteur clé de l’écosystème immobilier et urbain français, certifié B Corp. Il intervient en qualité de mandataire principal du contrat de promotion immobilière (CPI) pour la construction de ce projet sur-mesure pour la filière Cognac », développe un communiqué.

Au coeur de Cognac

Le nouveau bâtiment sera situé au cœur de la ville de Cognac, au bord du fleuve Charente, pour être voué à « la collaboration, les échanges et l’innovation, tout en symbolisant l’attachement du Cognac à son passé et sa confiance en son avenir, contribuant à l’attractivité du territoire », poursuit le communiqué.

Les services du BNIC réunissent plus d’une centaine de collaborateurs (scientifiques, techniciens, juristes, communicants, administratifs, ou encore informaticiens). « Ils seront pour la première fois de l’histoire de l’interprofession réunis dans un même lieu de travail », se réjouit l’interprofession. Le bâtiment sera totalement ouvert aux professionnels du Cognac, il accueillera donc tous les partenaires et locaux de la filière.

Christophe Veral, le président du BNIC, se réjouit de ce choix fait par le comité permanent : « ce projet ambitieux est une véritable fierté pour la filière Cognac et pour les salariés du BNIC qui y travailleront à terme. M. Wilmotte et ses équipes ont compris la vision qui anime notre appellation, fidélité au passé et foi dans l’avenir, simplicité et ambition. Ce projet est une nouvelle étape dans l’histoire du Cognac et celle de notre ville ».

Ancré dans le passé et ouvert sur l’avenir

L’architecte sélectionné annonce quant à lui « un bâtiment sobre et élégant, à l’image du Cognac, ancré dans le passé et ouvert sur l’avenir. Je suis très heureux de pouvoir apporter ma pierre à son histoire séculaire ».

« Nous allons développer un projet authentique, innovant et porteur de fortes valeurs humaines et environnementales. Véritable vitrine de l’excellence de la filière, le futur siège du BNIC participera au rayonnement du Cognac à travers le monde », évoque de son côté Nina Schoenmuller, directrice générale de Redman Atlantique.

La pose de la 1ère pierre est attendue en 2023 pour une livraison du bâtiment à l’horizon 2025.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé