Accueil / Commerce/Gestion / Un jardin de vignes sauvages sur l’histoire et l’avenir des vignobles
Un jardin de vignes sauvages sur l’histoire et l’avenir des vignobles
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Au pied du mont Brouilly
Un jardin de vignes sauvages sur l’histoire et l’avenir des vignobles

Un parc thématique inédit réunit une collection d’espèces de Vitis au cœur des crus du Beaujolais pour transmettre au grand public les pratiques passées et futures de la filière.
Par Alexandre Abellan Le 05 février 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Un jardin de vignes sauvages sur l’histoire et l’avenir des vignobles
Le clos Vitis est également un point de départ pédestre vers le géosite qu’est le mont Brouilly au sein du Geopark du Beaujolais. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
S

i Vitis vinifera constitue l’espèce de vigne la plus répandue dans le monde avec son intérêt économique de production de raisins de cuve, les 71 autres types de Vitis, les vitacées, ont désormais leur premier parc ouvert au public : le clos Vitis, un parc en accès libre et gratuit situé au pied du mont Brouilly à Saint-Lager (Rhône). « On ne vas pas regrouper les 72 espèces de Vitis, comme toutes ne sont adaptées aux conditions climatiques du Beaujolais (venant d’Asie, d’Amérique centrale et du sud), mais nous visons 40 espèces à terme (Vitis amurensis, berlandieri, rupestris…) » explique Franck Tavian, le président de l’espace Terres de Brouilly. « Coopérative de propagande » regroupant les vins de 54 propriétés du cru, la boutique vitrine des appellations Brouilly et Côtes de Brouilly se trouve à côté du parc de Saint-Lager, où le projet de rénovation lancé en 2015 a conduit à cette proposition d’un espace thématique regroupant des Vitis.

Planté à partir d’avril 2021 et inauguré en octobre 2021, le jardin est en cours de constitution, avec certains ceps devant être plantés et tous les pieds de vigne devant pousser. En fonction des espaces, plusieurs conduites seront montrées aux visiteurs : des terrasses beaujolaises (avec échalas et taille en gobelet), des plantations en foule (sans ordre, comme avant la crise du phylloxera), en palissage (pour une conduite en cordon), en pergola, treille et en hautain (la vigne prenant appui sur un arbre), mais aussi au travers de murs (un trou permettant aux racines d’être côté nord et aux branches d’être côté sud). Sans oublier des structures métalliques permettant à des vignes de montrer qu’elles sont des lianes sans l’intervention humaine.

Vignoble d’hier, d’aujourd’hui et de demain

Complété par une aire de jeux pédagogiques pour les enfants, le parcours ludique s’ouvre sur un panorama surplombé par le mont Brouilly. Si le parc permet aux visiteurs de saisir la diversité historique des modes de conduites et la variété géographique des espèces de vignes, ce tour des pratiques passées et actuelles se conclut sur un aperçu des vignes de demain. Avec des arbres, haies, mares, écopaturage, enherbement… Soit tous les leviers agroécologiques actuellement à l’étude indique Emmanuel Jambon, coprésident des Terres de Brouilly. Des conférences et ateliers seront proposés pendant la saison touristique pour enrichir l’expérience des visiteurs (ampélographie, taille, travaux en vert…).

Avec 3 500 mètres carré, le projet du clos Vitis représente un investissement de 300 000 € pour la région, le département et la commune. Les viticulteurs ont pris en charge les coûts de la plantation (palissages, etc.) et du matériel végétal (fourni par l’INRA de Montpellier et multiplié par la Sicarex, avec des greffages selon les cas). Le collectif des Terres de Brouilly doit désormais entretenir et faire vivre le projet. Support pédagogique à l’attention du grand public, « c’est le seul jardin ouvert au public avec autant de Vitis » note Franck Tavian.

Les Terres de Brouilly accueillaient 12 000 visiteurs par an avant la crise covid, le mont Brouilly est gravi par 50 000 visiteurs/an.

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé