Accueil / Oenologie / Une cuve en bois et en Inox adaptée à l'hétérogénéité des vendanges
Une cuve en bois et en Inox adaptée à l'hétérogénéité des vendanges
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Nouveauté
Une cuve en bois et en Inox adaptée à l'hétérogénéité des vendanges

La tonnellerie Rousseau a reçu de nombreuses demandes de devis pour sa cuve Inoak, composée d’un mélange de chêne français et d’Inox. Les vignerons confrontés aux aléas climatiques apprécient la flexibilité de volume apportée par son chapeau flottant.
Par Marion Bazireau Le 21 janvier 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une cuve en bois et en Inox adaptée à l'hétérogénéité des vendanges
L'Inox de la cuve est caché à l’intérieur du bois pour l’esthétisme et éviter la déperdition de chaleur. - crédit photo : Tonnellerie Rousseau
L

a tonnellerie bourguignonne Rousseau a suscité l’engouement lors du Sitevi et déjà reçu plusieurs demandes de devis pour sa nouvelle cuve tronconique InOak, composée d’un mélange de chêne français, d’Inox, et dotée d’un chapeau flottant.

« Les incidents climatiques, l’hétérogénéité des volumes et le relogement de la vendange ont été un vrai casse-tête dans presque toutes les régions viticoles et pour de très nombreux vignerons cette année. Avec InOak, nous leur apportons de la flexibilité de volume, tout en conservant le contact du bois comme dans un foudre classique » explique Marion Venet, responsable commerciale et marketing de la maison, rappelant qu’InOak peut aussi bien servir à la vinification, qu’à l’élevage, au stockage, ou à l’assemblage des vins.

La couronne de la cuve en Inox est fabriquée sur mesure selon la hauteur souhaitée par le vigneron. « Elle est cachée à l’intérieur du bois pour l’esthétisme et éviter la déperdition de chaleur ». Son prix varie en fonction de la proportion d’Inox.

Nouvelle identité visuelle

La tonnellerie Rousseau devrait recevoir ses premières commandes fermes dans quelques mois, une fois les dossiers d’aide à l’investissement bouclés et traités par FranceAgriMer.

L’entreprise a profité de cette période plus creuse pour travailler sur son identité visuelle. « Frédéric et Jean-Christophe Rousseau ont notamment voulu un catalogue plus technique au graphisme inspiré du carnet de dessins pour remettre l’accent sur le côté artisanal du métier de tonnelier » affirme Marion Venet.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé