LE FIL

De la bière au vin

Les Caves Richemer gagnent des clients grâce au fût à vin KeyKeg

Jeudi 16 septembre 2021 par Marion Bazireau

Maxime Des Longchamps (Caves Richemer) et Julien Izard (Soufflet Vigne) entourent un Keykeg.
Maxime Des Longchamps (Caves Richemer) et Julien Izard (Soufflet Vigne) entourent un Keykeg. - crédit photo : Marion Bazireau
Ces fûts de 10, 20, ou 30 litres en PET léger distribués par Soufflet Vigne séduisent les marchés anglais, américains, et le milieu de la restauration.

« Chacun son métier. Le notre est de vinifier, pas de conditionner » pose Maxime Des Longchamps, directeur commercial des Caves Richemer, ce mardi 14 septembre.

En effet, à Marseillan, dans l’Hérault, le nouveau chai circulaire de la coopérative n’intègre pas de lignes d’embouteillage ou de mise en bag-in-box. « Nous préférons faire appel à des conditionneurs mobiles pour pouvoir nous plier à toutes les exigences de nos clients et facilement nous retourner si nous perdons des marchés ».

Dès 2018, cette stratégie a permis à Maxime Des Longchamps de répondre favorablement à des acheteurs anglais qui souhaitaient acheter 2 000 KeyKeg de 30 litres pour les distribuer à des établissements spécialisés dans le vin en verre.

"Bientôt chez les restaurateurs locaux"

La technologie intéresse également les Américains pour leurs grands évènements. « Et nous allons la proposer aux restaurateurs locaux dès l’année prochaine » reprend Maxime Des Longchamps.

Initialement plébiscités par le monde de la bière, ces fûts de 10, 20, ou 30 litres en PET léger exclusivement distribués par Soufflet Vigne sur le marché français séduisent de plus en plus de vignerons.

« Le format 30 litres pèse moins d’un kilogramme et dispose d’un système de réduction de taille d’emballage une fois vidé, illustre Julien Izard, responsable régional pour Soufflet Vigne. Constitué à 100 % de matériaux recyclables, il permet aussi d’abaisser l’empreinte carbone des domaines ».

Une meilleure conservation du vin

Autre atout, le KeyKeg est inerté et conserve mieux le vin que le Bib. « Nos essais ont montré qu’on pouvait les garder fermer 7 à 8 mois et 5 à 6 semaines après ouverture ».affirme le directeur commercial de la cave.

S’ils coûtent un peu plus chers, Julien Izard met également en avant qu’ils se vident jusqu’à la dernière goutte, et qu’ils ne risquent pas de fuir pendant les transports.

Maxime Des Longchamps en fait fièrement trôner un exemplaire dans la nouvelle salle oenotouristique de la cave. Il souhaite faire personnaliser ses prochaines commandes pour bien mettre en avant ses marques.

C’est le prestataire local Biboc qui les remplira, en même temps qu’il conditionnera des vins en Bib. De son côté, Soufflet Vigne propose à la vente des unités mobiles permettant de remplir jusqu’à deux Keykeg en même temps.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé