LE FIL

Interprofession

Laurent Cavaillé veut présider la désaisonnalisation et l’exportation des vins de Savoie

Vendredi 23 juillet 2021 par Alexandre Abellan

À 53 ans, Laurent Cavaillé est en Savoie une personnalité des mondes sportifs (étant le co-président du Football Club Aix-les-Bains Rugby) et entrepreneuriaux (siégeant aux conseils d’administration du MEDEF et du Casino d’Aix-les-Bains).
À 53 ans, Laurent Cavaillé est en Savoie une personnalité des mondes sportifs (étant le co-président du Football Club Aix-les-Bains Rugby) et entrepreneuriaux (siégeant aux conseils d’administration du MEDEF et du Casino d’Aix-les-Bains). - crédit photo : CIVS
Le négociant prend la tête du comité interprofessionnel savoyard avec l’ambition d’accentuer les repositionnements commerciaux en cours.

Élu ce début d’été, Laurent Cavaillé prend la présidence du Comité Interprofessionnel des Vins de Savoie (CIVS). À la tête de la Maison Cavaillé (basée à Aix-les-Bains), le négociant succède au vigneron Pierre Viallet, dont il était le vice-président ces trois dernières années. S’inscrivant dans la continuité, Laurent Cavaillé annonce en particulier poursuivre le travail de désaisonnalisation de la consommation des vins AOC de Savoie.

Notamment « en élargissant la cible des consommateurs » précise-t-il dans un communiqué, ajoutant que « l’image que je veux donner d’ici trois ans est celle de vins à consommer tous les jours, des vins avec lesquels les jeunes peuvent se faire plaisir, des vins faits pour l’apéro autant que les jolis plats, permettant des harmonies très intéressantes, un nouvel élan de fraîcheur ». Cette consommation hors de la saison hivernale est justement appuyée par une campagne de communication cet été (avec un budget de 300 000 €).

Booster l’export

Autre chantier : l’augmentation des volumes de vins exportés, pour un objectif de 10 à 15 % des volumes commercialisés. « Certains marchés porteurs, comme l’Amérique du Nord et la Scandinavie, sont demandeurs de vins de Savoie, développons ! L’export représente actuellement seulement 6 %, c’est le moment de surfer sur la vague de ces vins frais et nouveaux pour accéder à de nouveaux marchés » indique Laurent Cavaillé.

Pour se mettre en ordre de bataille, le nouveau président de l’interprofession défend une clarification de la gamme des vins savoyards. « Nous devons amorcer une réflexion sur la visibilité de nos vins, nous avons un choix très important de crus, peut-être trouverons-nous le moyen de rationaliser notre offre pour que le consommateur comprenne plus facilement nos vins ? » questionne Laurent Cavaillé, annonçant des rencontres avec les présidents des crus de Savoie.


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé