Accueil / Commerce/Gestion / Le modèle champenois inspire les vins d'IGP Pays d'Oc

Contractualisation et réserve
Le modèle champenois inspire les vins d'IGP Pays d'Oc

La nécessité d'une régulation du marché pour faire face aux aléas climatiques a été le sujet phare de l'Assemblée Générale de l'Indication Géographique Protégée ce 5 juillet. L'ODG plaide pour un développement des contrats pluriannuels.
Par Michèle Trévoux Le 07 juillet 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le modèle champenois inspire les vins d'IGP Pays d'Oc
Jacques Gravegeal appelle l'IGP à s'inspirer des réussites de la gestion champenoise pour gérer les à-coups de production appelés à se multiplier avec le changement climatique. - crédit photo : Michèle Trévoux
L

a contractualisation pluriannuelle aura été le maître-mot lors de l’assemblée générale de l’IGP Pays d’Oc, qui s’est tenue ce lundi 5 juillet à La Grande Motte (Hérault). La plupart des intervenants ont plaidé pour le renforcement de ces accords entre production et négoce pour réguler le marché. A commencer par Jacques Gravegeal, le président de l’Organisme de Défense et de Gestion (ODG), qui a insisté, dans son rapport moral, sur l’effet stabilisateur de ces contrats pluriannuels « La contractualisation permet avant tout d’ajuster l’offre à la demande du marché. Les commandes passées par les metteurs en marché en amont de la récolte assurent une régulation des volumes, en face desquels, on peut aligner des prix. En Champagne, tout est contractualisé. C’est un modèle dont on doit s’inspirer » a-t-il plaidé.

Objectif client

Président de l'interprofession, Inter Oc, Olivier Simonou est allé dans le même sens dans sa présentation des perspectives de marché après le gel d’avril, insistant sur la nécessité d’un dialogue renforcé entre production et négoce : « depuis plusieurs années, l’IGP Oc performe tant sur le marché domestique qu’à l’export grâce à une recette simple : le positionnement produit est parfait, que ce soit en qualité comme en prix. Malgré des récoltes hétérogènes, nous sommes arrivés à maintenir une grande régularité en qualité, en volume, et les prix sont restés stables. Tout ceci permet de s’inscrire dans la durée. L’épisode inédit de gel va réduire significativement la récolte, mais d’après nos prévisions, le volume global de la récolte régionale devrait suffire globalement à alimenter le marché, mais avec de grandes différences de situation selon les segments. Il faut un fléchage encore plus précis que d’habitude des vins qui vont être produits. Le dialogue amont-aval doit être scellé avant les vendanges pour orienter la production vers les segments de marché où ce sera le plus tendu. Ne gaspillons aucun hectolitre du fait d’une mauvaise orientation, chaque volume produit doit correspondre à un objectif client. »

Réserve qualitative à la Champenoise

La régulation du marché suite à la fréquence accrue des aléas climatiques est une préoccupation du conseil d’administration du syndicat, a également précisé Jacques Gravegeal. « Ce que les Champenois ont mis en place avec leur réserve qualitative est exemplaire. Il faut nous en inspirer pour trouver un dispositif adapté à notre région et notre production. Le sujet est sur la table et sera débattu lors du prochain congrès de la Fédération nationale des IGP qui se tient cette semaine dans notre région » a-t-il annoncé.

Revenant sur l’année écoulée, Jacques Gravegeal s’est félicité des bonnes performances du label pays d’Oc durant la crise sanitaire. Malgré un arrêt pendant deux mois, les dégustations pour le label ont repris à partir de mi-juin et battu un record avec 7,5 millions d'hectolitres dégustés. Les sorties de chai à fin décembre 2020 sont en hausse (+5,8 %)  passant le cap des 6 Mhl commercialisés : 2,77 Mhl en rouge (+3,6 %), 1,74 Mhl en rosé (+15 %) et 1,5 Mhl en blanc (+0,2 %). La hausse des ventes en Grande Distribution a compensé les pertes sur le circuit des Cafés, Hôtels et Restaurants (CHR). « Cette crise a démontré l’importance du vin en tant que ciment social et facteur de convivialité notamment pendant le confinement » a pointé le président Gravegeal.

 

 

 


 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente - Alternance/Apprentissage
Seine-Saint-Denis - CDI
Ardèche / Drôme / Isère ... - CDI
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé