Accueil / Viticulture / Peu d'interventions utiles sur les vignes gelées

Le mal est fait
Peu d'interventions utiles sur les vignes gelées

Après une semaine infernale, les vignerons font le tour de leurs parcelles pour répertorier les dégâts de gel. La Chambre d'agriculture du Var leur rappelle qu'il n'y a malheureusement plus grand-chose à faire, sauf sur les pousses partiellement gelées, pour faciliter la taille d'hiver..
Par Marion Bazireau Le 09 avril 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Peu d'interventions utiles sur les vignes gelées
Des dégâts déjà bien visibles à la cave coopérative les vignerons de Montblanc. - crédit photo : Elise Rochais
S

i l'heure est au recensement et aux cellules de crise gel dans les Chambres d'Agriculture, celle du Var donne également des conseils aux vignerons pour la suite.

Selon l’état d’avancement de la vigne, la vague de froid de lundi à jeudi aura fait des dégâts plus ou moins importants.  « Au stade A (bourgeon dormant) : dégâts à partir - 8°C au stade A (vourgeon dormant),  entre - 8°C et - 2 °C au stade B (bourgeon dans le coton), et dès -2°C à 0°C à partir du stade C » rappelle-t-elle.

Attendre quelques jours

La chambre provençale recommande aux vignerons de ne pas intervenir tout de suite. Un bilan quelques jours après l’épisode de gel permettra d’évaluer le niveau des dégâts et d’intervenir s’il y a lieu, mais elle regrette qu'il n'y ait « malheureusement plus rien à faire dans la majorité des cas ».

Un ébourgeonnage peut être bénéfique si la végétation qui repousse est très buissonnante. En revanche, un apport d’azote n’est pas utile. Si la gelée ne concerne que 10 à 20% des pousses, aucune intervention n’est utile. Même chose si toutes les pousses sont totalement gelées.

« Des pousses partiellement gelées à l’extrémité sont le seul cas qui justifie une intervention. Afin d’éviter un redémarrage anarchique de ces pousses, il est souhaitable de les sectionner à la base. Il est préférable de réaliser cette opération aux ciseaux ou au sécateur plutôt que d’arracher les pousses. Cette opération a pour objectif de faciliter la future taille d’hiver » expliquent les techniciens.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé